LES BLOGUES
20/09/2018 16:20 EDT | Actualisé 20/09/2018 16:22 EDT

7 faux pas à éviter lorsque l’on consomme du vin à table

Sans le savoir, certaines personnes ne retirent pas autant de plaisir qu'elles le pourraient du vin qu'elles consomment à table.

Lisovskaya via Getty Images

Puisque la majorité d'entre nous boit la plupart du temps notre vin en accompagnement de nourriture, ce qui est selon moi le moment idéal, examinons ensemble les principaux points à surveiller afin de ne pas commettre certains faux pas, pourtant si faciles à éviter.

Car si vous désirez que chaque dollar gagné par votre dur labeur soit maximisé, il importe de tenir compte de ce qui suit.

Négliger de le faire, pourrait faire en sorte que votre vin payé 15$ vous donnera l'impression de n'en valoir que 10$, alors qu'il pourrait plutôt ressembler à un vin de 20$. Cela ne dépend que de vous.

Loin de moi l'idée de vous faire ici la morale. Mon seul but est de vous faire davantage aimer le vin grâce ces 7 petits conseils pratico-pratiques.

Getty Images/iStockphoto

De plus, vos invités apprécieront davantage leur repas, si les vins que vous leur servez sont servis dans les meilleures conditions.

1. La température de service

La plupart des gens boivent leurs vins rouges trop chauds et leurs vins blancs trop froids. Il suffit de constater combien quelques degrés en plus ou en moins peuvent vous donner à la dégustation, un vin passablement différent.

Trop chaud, l'alcool prend le dessus sur les goûts fruités. Trop froid, on coupe les jambes au vin qui ne goûte plus grand-chose. Le vin blanc ressemble alors à de l'eau et le vin rouge prend souvent un désagréable profil métallique. Peu importe le prix payé pour votre vin, cela demeurera toujours trop cher, s'il ressemble à ça.

Le tableau qui suit vous indique le temps nécessaire pour rafraîchir au degré souhaité vos bouteilles de vin.

AOL

Votre meilleur guide demeure votre palais. Fiez-vous à lui. Il est assez facile de réaliser si un vin est trop chaud ou trop froid. Soyez attentif!

Et pour savoir quelle est la température de service idéale pour chaque type de vin, lisez ceci.

2. Des verres appropriés

Quoiqu'en disent les fabricants de verre, il n'est pas indispensable d'avoir un verre distinct pour chaque cépage. À la rigueur, un verre de type universel peut suffire, même s'il est préférable d'avoir un verre un peu plus petit pour le vin blanc et un autre un peu plus grand pour le vin blanc.

Évitez cependant les extrêmes, soit des verres très petits, de même que de trop grands.

via GIPHY

Ce qui importe, c'est que le verre soit incolore et sans trop de gravures pour bien voir la robe du vin. Le calice du verre doit aussi avoir la forme d'une tulipe avec les rebords qui courbent vers l'intérieur afin que les arômes soient concentrés vers le centre du verre.

Ne devant pas être non plus trop épais, le cristal ou le cristallin sont tout à fait indiqués. Psychologiquement, il a été démontré qu'un verre au rebord fin donne l'impression que le vin a plus de finesse.

La célèbre critique anglaise Jancis Robinson a récemment publié sur son compte Instagram, un exemple de verre à éviter qui était pourtant utilisé dans un restaurant qu'elle venait de fréquenter.

istetiana via Getty Images

3. De bons accords avec la nourriture

Le Château Margaux, un premier grand cru classé de Bordeaux, est un vin rouge généralement délicieux. Mais si je vous sers ce vin pour accompagner du crabe des neiges, vous le trouverez horrible, je vous en passe un papier.

Mais inutile de paniquer! Pour chaque plat donné, il y a toujours une multitude de vins pour créer de belles harmonies, et non un seul.

Vous aurez compris qu'il suffit d'éviter les erreurs évidentes comme celle que je viens de décrire ci-dessus. De même, si vous savez que le vin blanc n'est pas non plus le meilleur choix pour accompagner de la viande rouge, vous avez donc déjà quelques notions de base.

www.gilescadman.com

Pour le reste, consultez cet article pour en savoir davantage (Comment harmoniser les vins avec la nourriture).

4. Des vins adaptés aux circonstances

Choisir ses vins en fonction de l'ambiance, du nombre de personnes qui seront présentes et de la fonction à laquelle on les destine, n'est pas non plus à négliger.

Si vous choisissez de grands crus pour une bruyante réunion à laquelle assisteront un grand nombre de personnes, vous y perdrez au change, les gens ne portant pas suffisamment d'attention aux vins qu'on leur aura servis.

www.123RF.com

Et si vous proposez de petits vins d'entrée de gamme lors d'un souper gastronomique à votre domicile, ce sont vos invités qui seront pénalisés.

Le lien suivant vous expliquera à l'aide d'exemples les principales différences entre les vins pour une ambiance décontractée et ceux dédiés à la gastronomie (voir ici).

5. L'ordre de service des vins

L'objectif est de mettre les vins dans un ordre croissant de puissance afin que le vin que l'on boit ne nous fasse pas regretter le précédent.

Afin de vous faciliter la vie, créez votre menu afin que les règles ci-dessous pour le service des vins puissent être respectées.

-Un vin blanc sec (ou un rosé) avant un vin rouge

-Un vin léger avant un vin plus corsé

-Un vin sec avant un vin plus sucré

-Un vin jeune avant un vin plus vieux

Voici un exemple d'un ordre de service pour 6 vins que j'ai bus récemment chez moi lors d'un repas avec quelques amis, et qui respecte toutes ces règles:

AOL

De gauche à droite: vin mousseux, vin blanc, vin rosé, vin rouge jeune, vin rouge âgé, vin liquoreux.

6. La juste quantité de vin dans le verre

L'une des situations les plus fréquentes (et la plus malheureuse) que l'on retrouve à table (à la maison comme au resto), est que l'on a tendance à trop verser de vin les verres.

Au resto, les serveurs ne désirent pas venir vous voir trop souvent, alors que les hôtes, afin de ne pas paraître pingres aux yeux de leurs invités, remplissent les verres aux trois quarts quand ce n'est pas davantage.

via GIPHY

Non seulement il sera impossible de faire tournoyer le vin dans le verre pour en exhaler les arômes, mais celui-ci risque d'être trop chaud rendu vers la fin du verre, le vin se réchauffant beaucoup plus vite que dans la bouteille.

S'il le faut, expliquez à vos invités pourquoi vous ne remplissez leurs verres qu'au tiers. Ils vous seront reconnaissants des avantages que vous leur procurerez ainsi, pourvu que vous demeuriez vigilant en n'oubliant pas de leur verser du vin régulièrement!

7. Absence d'eau fraîche

Le vin a beau en contenir près de 80%, rien ne vaut pour se réhydrater, un verre d'eau pure à 100%.

À en buvant de temps en temps à table, surtout si le repas comporte plusieurs services et vins, vous n'aurez pas à subir le lendemain certains effets indésirables.

www.winefolly.com

Cette recommandation portait le #8 dans Les 10 Commandements du Vin qui ont été publiés au tout début de la présente année.

De plus, une carafe remplie d'eau ainsi que de jolis verres pour la boire, vous aideront à rehausser l'aspect général de votre table, qui n'en paraîtra que mieux garnie et plus accueillante.

En suivant ces quelques conseils, vos repas et vos vins ne vous auront jamais paru aussi bons.

AOL

Suggestions de vins de la semaine:

Cette semaine, je vous recommande 5 vins (2 blancs et 3 rouges) en provenance de 4 pays, soit de la France, de l'Italie, de la Grèce et du Portugal, à des prix variant de 10,10$ à 21,75$.

Télécharger la liste

www.saq.com

Suivez notre chroniqueur et accédez ainsi à ses recommandations quotidiennes!
Sur Facebook (il suffit d'aimer la page) et/ou sur Twitter (abonnez-vous)
On serait fou de s'en passer!

Pour vos commentaires, questions, suggestions, écrivez-lui en privé à :
clubdgv@gmail.com