LES BLOGUES
04/01/2015 04:54 EST | Actualisé 06/03/2015 05:12 EST

Sugar Sammy a un émule sur le web

Dans la section des commentaires du site web du Journal de Montréal, depuis quelque temps agit un acteur singulier qui se présente sous le pseudonyme Debut Aout. À ce jour, il a émis 242 commentaires. Son profil verrouillé ne permet pas toutefois d'en voir l'historique. Quant à la photo affichée, elle est d'une esthétique fabriquée professionnellement.

Un acteur singulier donc, qui n'est pas uniquement ce genre d'étoile du web, qui parfois, pour quelconque raison, passe dans la section des commentaires, survolant la discussion avec maestria par supériorité intellectuelle.

Debut Aout est encore plus singulier dans sa capacité à maîtriser une tribune médiatique vue par de nombreux lecteurs. Non seulement ses commentaires se font assez fédérateurs pour recueillir plusieurs votes d'adhésion, mais en plus, dans sa volonté manifeste de contester la société québécoise, il a la capacité d'inciter d'autres personnes moins talentueuses à émettre des commentaires allant dans le même sens de contestation. Se faisant ainsi le porte-voix de ceux, parmi les anglophones, les allophones, et certains francophones, qui s'opposent à ce qu'est la société québécoise ou à ce que veut une partie de celle-ci.

Lors du dernier épisode de controverse suscitée par l'humoriste Sugar Sammy, en regard de sa publicité mettant en cause l'OQLF, Debut Aout a été particulièrement actif dans la défense de ce dernier. Pour deux articles du Journal parus le 25 novembre et le 5 décembre, il a émis 16 commentaires, dont en voici quelques-uns.

À celui qui dit que Sugar Sammy est insignifiant et qu'il n'a pas de temps à perdre avec lui. Debut Aout répond «Spectacle de l'année et Olivier de l'année au dernier Gala des Oliviers, je ne crois pas qu'il a besoin de vous!». À cet autre qui dit que SS peut bien déménager ailleurs s'il le veut. Debut Aout répond «[...] les francophones ont plus une attitude de gens qui veulent déménager que Sugar Sammy...».

À la Société Saint-Jean-Baptiste qui affirme que Sugar Sammy méprise les Québécois. Debut Aout répond «Je pourrais dire tout plein de choses pour prouver que la société Saint-Jean Baptiste on aucunement raison, mais [...] ils sortent sur le français des statistiques inventées pour se "backer", en plus d'avoir tort à propos de Sugar Sammy».

À celui qui dit que ceux qui aiment se faire insulter peuvent bien assister à son spectacle. Debut Aout répond «Yvon Deschamps aussi faisait beaucoup d'autodérision pourtant plusieurs personnes parlent de lui comme une légende de l'humour au Québec, donc l'autodérision c'est bien pour Monsieur Deschamps mais pas pour Sugar Sammy, ah bon...».

À cet autre qui dit que l'une des grandes différences entre SS et Yvon Deschamps est que ce dernier aime son peuple. Tandis qu'on ne sent pas que SS aime vraiment les Québécois, contrairement à Gad Elmaleh et Rachid Badouri. Debut Aout répond «[...] c'est d'un ridicule... En plus vous nommez Rachid Badouri qui fait EXACTEMENT le meme genre d'humour que Sugar Sammy, mais pour une raison qui m'échappe, Rachid aime les Québécois pis Sammy non, eh bien!».

Enfin, à un dont le commentaire a été effacé. Debut Aout répond «[...] vous devriez appliquer ceci envers Sugar Sammy aussi [...], Sugar Sammy controle très bien son humour, le problème c'est que certaines personnes sont très fragile face a se sujet (le français, la séparation...) Il faudrait seulement que ses gens réalisent que c'est de l'humour, du bon humour [...]».

Qui est Debut Aout? Qui est cet individu animé d'une telle volonté de défendre Sugar Sammy? Qui est celui qui pourrait se révéler en fait être son digne émule? Car, comme Sugar Sammy, Debut Aout sait de quelle manière utiliser une tribune médiatique de masse pour livrer un message de contestation de la société québécoise ralliant un auditoire.

En effet, aussi bien par ses spectacles et ses publicités que par ses déclarations publiques, Sugar Sammy profite d'une tribune médiatique de masse pour transmettre un message de contestation de la société québécoise.

Lorsqu'il déclare dans une entrevue qu'on l'a forcé à fréquenter l'école française, ou encore lorsqu'il diffuse une publicité bilingue mettant en cause l'OQLF et qu'il affirme que le français est surprotégé, Sugar Sammy conteste publiquement les choix des Québécois en matière de législation linguistique comme moyen de préservation de leur identité collective.

Lorsqu'il déclare dans une entrevue que tous les Québécois devraient être bilingues (ce qui les mènera à l'assimilation collective) et lorsqu'il présente des spectacles en franglais (qui rend légitime l'emploi de ce langage bâtard), Sugar Sammy conteste publiquement cette fois l'existence même des Québécois comme peuple faisant société en français sur son territoire national.

En se faisant ainsi un porte-voix d'opposition au Québec français, Sugar Sammy se pose de fait en militant politique. Vu la puissance du message de contestation qu'il transmet, son influence ne peut que d'autant être grande parmi son auditoire d'anglophones, d'allophones et de francophones partageant la même opinion.

À preuve, depuis quelques mois sur le site web du Journal de Montréal, fait son apparition de temps en temps Debut Aout, qui, maître dans l'art de manier une tribune médiatique à des fins politiques de contestation de la société québécoise, vaillamment se porte à la défense de Sugar Sammy lorsque survient une controverse le mettant en cause...

VOIR AUSSI:

La Loi 101 au Québec

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter