LES BLOGUES
20/10/2015 12:34 EDT | Actualisé 19/10/2016 05:12 EDT

Trudeaumanie 2.0

Une page se tourne, une page sombre... Est-ce la lumière pour autant?

Que ce soit au Canada ou au Québec, il ne fait aucun doute que Justin Trudeau est le grand gagnant de cette soirée électorale. Avec sa majorité, Trudeau fils aura la possibilité d'offrir au Canada le changement qu'il a promis pendant les 78 derniers jours de campagne. Pour ma part, je dois dire que je demeure sceptique par rapport à sa vision et ses intentions politiques réelles. Ce sera clairement à suivre avec la composition du Conseil des ministres et sa façon de traiter les demandes traditionnelles du Québec.

Il sera intéressant également de suivre plusieurs dossiers, notamment ceux de la légalisation de la marijuana, du péage sur le pont Champlain, de la réduction des impôts pour la classe moyenne, de l'enquête sur les femmes autochtones disparues, des langues officielles, du statut du Québec au sein de la fédération canadienne, et bien d'autres.

En contrepartie, les deux grands perdants de cette quarante-deuxième élection sont sans équivoque l'ancien premier ministre conservateur Stephen Harper, ainsi que le chef du NPD, Tom Mulcair. D'ailleurs, au moment d'écrire ces lignes, il ne serait pas surprenant d'assister à la démission de ces deux figures de proue.

Au Québec, le Bloc avec ses 10 députés (élus et/ou en tête) n'a malheureusement pas réussi à atteindre le chiffre magique de 12 pour être reconnu officiellement à la Chambre des Communes. Cela dit, au lancement de la campagne électorale, le Bloc avait 2 députés à Ottawa; c'est donc dire qu'il y a eu des gains substantiels de près de 500%. Le parti souverainiste peut donc néanmoins dire mission accomplie, dans la mesure où le Bloc est beaucoup plus fort qu'en 2011. Seule ombre au tableau, cependant, Gilles Duceppe est deuxième dans sa circonscription. Décidera-t-il que le temps est venu, à nouveau, de laisser sa place? Si oui, y a-t-il quelqu'un apte à le remplacer? Peut-on penser à Louis Plamondon, Mario Beaulieu ou autre? Difficile à dire...

En somme, la Trudeaumanie 2.0 sera venue à bout de Stephen, de Tom et probablement de Gilles. Une page se tourne, une page sombre...

Est-ce la lumière pour autant?

J'en doute fort! Malgré cela, je dois avouer que je suis extrêmement heureux que nous nous soyons débarrassés de Harper et de ses politiques arriérées, tout comme je suis satisfait du résultat obtenu par le Bloc québécois, et ce, même si j'aurais personnellement souhaité plus pour la formation indépendantiste. Je suis heureux pour Mario Beaulieu, mon député, ainsi que pour tous les députés bloquistes élus.

Enfin, j'essaie de me consoler en me disant que c'était peut-être la dernière fois que j'avais à voter au fédéral. Espérons-le...

LIRE AUSSI:

» Nos lecteurs font quelques propositions de jobs pour Harper!

» Les internautes disent #ByeHarper

» De 2011 à 2015, le contraste est frappant au Québec et à Montréal

» Rappelons-nous (et rappelons-leur) les promesses des libéraux

» Voici pourquoi Justin Trudeau est un premier ministre «différent»

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Soirée électorale Voyez les images