LES BLOGUES
21/09/2015 10:16 EDT | Actualisé 21/09/2016 05:12 EDT

Le poids des autres

Dès qu'une femme est très mince, elle est anorexique. Je suis toujours surprise de voir la facilité avec laquelle ce mot est galvaudé.

Dimanche soir se déroulait la 30ème cérémonie des Gémeaux. N'ayant pas la télévision et n'ayant jamais apprécié ce genre de gala, j'ai fait autre chose de ma soirée. J'ai fait des travaux d'université, j'ai fait le souper, j'ai même pris un bain! Bref, j'ai fait autre chose. Cependant, mon fil d'actualité Facebook avait décidé que je serais au courant d'une chose: du poids de Julie Snyder.

Ici et là, les statuts défilaient et abondaient tous dans le même sens: ils pointaient sa maigreur. Pour une des rares fois, le consensus semblait unanime: elle était trop maigre. Non seulement il lui manquait plusieurs kilos, mais les gens, étant espions à temps partiel, savaient pourquoi! Oui, oui, ils prétendaient connaître la cause. Un cancer? Une dépression? Une fatigue prolongée? Un stress? Non! C'était beaucoup plus sournois que cela: elle était anorexique, rien de moins.

Des gens qui ne la connaissaient pas et qui ne lui avaient jamais parlé avaient décidé qu'elle était anorexique. Lire ceci m'a choquée pour plusieurs raisons, la première étant que l'anorexie n'est pas une blague avec laquelle on s'amuse. L'anorexie n'est pas un adjectif. Elle est un état pour encore trop de personnes devant se battre contre ce trouble mental chaque jour. Affubler une personne de ce terme sous prétexte qu'elle semble avoir un indice de masse corporelle (IMC) trop bas est déplorable.

Ne suffit pas qu'un groupe de personnes décident qu'une autre est anorexique pour qu'elle le soit. Je suis toujours surprise de voir la facilité avec laquelle ce mot est galvaudé. Dès qu'une femme est très mince, elle est anorexique. Dans une société censée prôner la diversité corporelle, prétendre connaître les raisons du poids qu'affiche une personne me semble assez idiot.

Les théories du complot ont même délaissé le 11 septembre 2001 cette soirée-là. On en profitait pour se rappeler que la difficulté avec laquelle elle avait dû abandonner la direction de Production J était un coup monté, de même que son mariage, qui n'avait été célébré que pour attirer la sympathie du public québécois.

Pauvre Julie! À lire les gens, tous savent mieux qu'elle pourquoi elle agit en un sens, et non pas en un autre. Car les gens ne sont pas dupes! Oh non! Les gens la connaissent, Julie. Tout comme ils savent pourquoi ses bras ne ballotaient pas au vent ce soir-là lorsqu'elle les levait dans les airs.

Dans les paroles des gens, sa vie est clairement un téléroman qui pourrait être présenté sur les ondes de TVA, puisque rien n'est vrai. J'ai même lu qu'elle était une comédienne hors pair. Dommage qu'elle n'ait pas remporté de prix dans la catégorie «Meilleur rôle féminin: série dramatique».

C'est alors que je me suis demandée ce que vous feriez si vous appreniez qu'elle souffrait réellement d'un trouble alimentaire. Je vous le demande, vous qui êtes si prompts à parler du poids des autres, installés derrière votre téléviseur ou votre ordinateur. Que feriez-vous?

Vous seriez probablement très mal à l'aise. Vous n'auriez probablement plus rien à dire. Vous ne feriez rien, car cela ne vous regarderait pas. Alors pourquoi vous donnez-vous le droit de partager vos théories bidons à propos du sujet? Pourquoi en parlez-vous ailleurs que dans votre salon?

S'il y a bien un poids qui est trop lourd à porter, c'est le vôtre et celui de vos jugements.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Gala Gémeaux 2015: le tapis rouge Voyez les images