LES BLOGUES
31/05/2016 08:51 EDT | Actualisé 01/06/2017 05:12 EDT

Allaiter en public n'a rien de sexuel

Si vous êtes excités à la vue d'une mère qui allaite, posez-vous des questions par rapport à vous, pas par rapport à elle. On sort le sein comme on sortirait un biberon ou comme on mangerait un sandwich.

Pour la majorité des gens, les seins sont sexuels et comme tout ce qui l'est, ils doivent vivre et être vus en privé en tout temps, même lors de l'allaitement. Ils doivent être cachés. Une femme peut allaiter en public, tant qu'elle le fait en vase clos. Une femme peut allaiter en public, tant qu'elle a un tablier d'allaitement avec une couverture par dessus. Une femme peut allaiter en public, tant qu'il n'y a pas de public.

J'ai entendu des arguments de toutes sortes, le pire étant sans doute celui selon lequel les femmes profiteraient de ce moment pour s'exhiber, pour montrer leurs seins à tout le monde. Sérieusement? La (seule) fonction du sein est de nourrir un enfant lors des premiers mois (premières années dans certains cas) de sa vie. Le cas échéant, nous n'aurions pas de mamelons ou si nous en avions, nos seins ne seraient pas constitués de glandes lactogènes comme c'est le cas chez l'homme. Selon plusieurs études, il semblerait que l'homme soit le seul mammifère à s'intéresser sexuellement à la poitrine du sexe opposé. Il n'y a rien d'instinctif, c'est un construit, c'est un conditionnement.

Cela pourrait, entre autres, s'expliquer par le fait que les seins sont, chez plusieurs femmes, une zone érogène pouvant être stimulée par le ou la partenaire au moment de l'acte sexuel. Ainsi, l'homme devient conditionné et il associe par défaut le sein à la sexualité et ce, même lorsqu'il y a absence de relation sexuelle. Au fil du temps, cela devient un fait acquis. Seins = sexe.

Les choses ne se passent pas ainsi partout. Par exemple, en Polynésie, les seins ne sont aucunement considérés comme un organe sexuel. Cependant, je crois pouvoir affirmer sans trop me tromper que peu importe la région du monde, les organes génitaux (vagin, pénis) sont considérés de la même manière.

Lorsqu'une mère allaite son enfant, il n'y a rien de sexuel. Son corps produit une réaction par rapport à un besoin, celui de nourrir son enfant. Il n'y a rien d'érotique. Si vous êtes excités à la vue d'une mère qui allaite, posez-vous des questions par rapport à vous, pas par rapport à elle. On sort le sein comme on sortirait un biberon ou comme on mangerait un sandwich. Il n'y a rien de séduisant là-dedans. L'allaitement est parfois difficile, les premiers mois en tant que mère aussi. À toute la pression vécue de part et d'autre devrait s'ajouter le malaise que vous ressentez par rapport à nous, qui allaitons? Désolée, mais non.

Les femmes qui allaitent publiquement n'ont pas être gênées ou pire, honteuses. Elles n'ont pas à ressentir l'angoisse que vous leur faites vivre avec vos carcans. Elles n'ont pas à se cacher sous un drap (étonnement, je suis presque certaine que ceux étant contre le voile sont aussi les mêmes sommant aux femmes qui allaitent de se cacher). Elles n'ont pas à rester cloîtrées chez elle au cas où leur petit aurait faim. Les femmes peuvent allaiter n'importe où. Sur un banc dans la rue, au parc, dans le métro, à la maison, aux toilettes, à la cafétéria, partout.

Durant ce temps, les femmes peuvent se promener en micro bikini sans problème (et c'est tant mieux, chacune dispose de son corps comme elle le désire) et vous ne dites rien. Durant ce temps, vous ne vous insurgez jamais devant les publicités de Victoria's Secret. Mais une mère qui allaite vous rend inconfortable.

Ne vous en déplaise, nous n'avons pas à nous cacher, à aller faire ça ailleurs. Lorsque vous dînez ou soupez, aimeriez-vous qu'on vous regarde de travers? Qu'on vous hurle qu'on n'a pas envie de voir ce que vous mangez? Qu'on vous fasse sentir de trop? Allaiter est la chose la plus naturelle qui soit et les mères qui allaitent n'ont pas à prendre sur leurs épaules le poids de votre malaise. Elles en portent assez comme ça.

Si une femme préfère allaiter en retrait, soit. Libre à elle. Si une femme ne ressent pas ce besoin, soit. Libre à elle. À elle, pas à vous. Vous savez ce qui est formidable? Vous pouvez regarder ailleurs.

À LIRE AUSSI SUR LES BLOGUES

>L'allaitement en public me rend mal à l'aise - Jeff Bessette

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Comment retourner au travail après bébé Voyez les images