LES BLOGUES
05/11/2013 03:38 EST | Actualisé 05/01/2014 05:12 EST

Quelle est la différence entre le désir et l'excitation sexuelle?

Désir et excitation sexuelle; deux processus différents qui sont très souvent confondus! Et si l'on tentait de les distinguer pour mieux les comprendre?

1. Bien qu'il n'existe pas de consensus autour d'une définition officielle, le désir est un état biophysiologique, un sentiment, une émotion qui naît dans le cerveau et qui dépend des cinq sens. Cette phase consiste en des fantaisies imaginaires ainsi que l'intérêt, voire l'envie d'accomplir un acte sexuel. C'est ce qui constitue les mobiles de toute activité sexuelle volontaire. L'excitation sexuelle elle, est une sensation subjective. Elle se définit par la montée du plaisir sexuel, accompagnée de modifications physiologiques réflexes (soit l'érection chez l'homme et la lubrification vaginale chez la femme) suite à une stimulation d'origine psychologique ou physiologique. En d'autres mots, le désir (quoi que pas systématiquement) active normalement l'excitation sexuelle.

2. L'un n'assure pas l'autre. En effet, ils peuvent être dissociés. De plus, le désir ne précède pas automatiquement l'excitation. Il peut arriver à tout moment, ou ne pas être au rendez-vous, tout simplement. Cela explique bien par exemple, comment une personne victime d'agression sexuelle, pourrait voir son corps répondre à une certaine excitation sexuelle, ou comment une autre puisse réellement désirer son ou sa partenaire, sans que son corps ne veuille «collaborer» pour autant. Aussi, un individu pourrait avoir une pulsion très forte, sans se laisser guider par celle-ci fautes de différents blocages.

3. Le summum du désir est atteint plus rapidement chez l'homme que chez la femme, ce qui explique pourquoi ils sont généralement plus «rapides» à passer à l'acte. Malgré les fausses croyances et les stéréotypes, l'homme est tout aussi susceptible de ne pas avoir envie...même s'il a l'air d'avoir envie! Bref, l'érection n'est pas le baromètre du désir! Le désir féminin lui, peut être tout aussi puissant que le désir masculin. Toutefois, chez la femme (outre la stimulation visuelle et les gestes entreprenants) il reste intimement lié à l'aspect émotif.

Tant féminin que masculin, le désir sexuel est un concept bien complexe qui varie d'un individu à l'autre et qui englobe différents aspects (hormonal, psychologique, relationnel etc.) Faible estime de soi, mauvaise communication entre les partenaires, rage embouteillée, le désir sexuel est fragile et il suffit souvent de peu pour qu'il s'envole rapidement. Voilà pourquoi il est d'abord nécessaire de différencier les troubles du désir sexuel (ce qui se passe dans la tête) de ceux liés à l'excitation sexuelle (ce qui se passe dans le corps) et d'en arriver à comprendre comment ces situations problématiques peuvent interagir, se manifester et résulter en d'autres complications.

Nos sexologues peuvent vous aider à retrouver désir et plaisir. N'hésitez pas à les consulter.

Pour plus conseils de nos sexologues, des outils et pour de l'information fiable en matière de sexualité, abonnez-vous à l'infolettre de Sexologie Québec sur notre blogue www.sexploration.ca et n'oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Twitter (@sexologiequebec)

  • Le sommeil
    12 % des gens ont choisi une bonne nuit de sommeil plutôt qu\'une partie de jambes en l\'air.
  • Cellulaire
    Getty
    33 % des gens préfèrent se passer de sexe pendant une semaine que de leur cellulaire pendant la même période.
  • Compliments
    Giphy
    À l\'âge de l\'adolescence, les gars comme les filles préfèreraient un boost de confiance en soi que le sexe.
  • Bacon
    Getty
    Selon Canada.com, 43 % des Canadiens préfèrent le goût irrésistible du bacon au sexe.
  • La nourriture en général
    Giphy
    Un sondage mené sur TODAY.com en 2012 a démontré que les femmes célibataires seraient prêtes à sacrifier un an de sexe plutôt que leur aliment préféré. \n\n
  • Un sac à dos léger comme une plume
    Getty
    25 % des étudiants choisiraient d\'avoir un sac à dos plus léger pendant un an plutôt que d\'être en couple.
  • Internet
    Giphy
    46 % des femmes étaient prêtes à ne pas avoir de sexe pendant 2 semaines plutôt que de prendre leur accès internet. Chez le homme, le pourcentage était de 30 %.
  • La jeunesse
    Giphy
    Un sondage mené par Elizabeth Arden en septembre 2013 a démontré que 21 % des femmes sacrifieraient le sexe pendant un an pour vieillir plus lentement. \n