LES BLOGUES
05/01/2018 09:00 EST | Actualisé 05/01/2018 09:00 EST

Un Canada plus sûr pour la jeunesse canadienne en 2018

Malheureusement Canada, contrairement au whisky canadien, tu ne t'es pas bonifié avec l'âge.

© UNICEF/UN045973/Gilbertson VI

Si nous ne pouvons modifier ce qui s'est passé, nous pouvons tenter d'opérer des changements pour que 2018 soit une meilleure année pour le Canada.

Ô Canada!

L'année qui s'achève a été ponctuée d'un événement important : tu as célébré ton 150e anniversaire! Mais malheureusement Canada, contrairement au whisky canadien, tu ne t'es pas bonifié avec l'âge. Alors qu'en 2013 tu figurais au 17e rang au monde pour le bien-être des enfants et des jeunes, tu occupes aujourd'hui le 25e rang. Selon nous, c'est tout simplement inacceptable.

L'année 2017 fut difficile pour nous en tant que collectivité mondiale, depuis que nos frères et sœurs au sud de la frontière ont élu l'un des présidents les plus controversés de tous les temps. Aux États-Unis, cette élection a entraîné une vague de manifestations et de protestations d'un bout à l'autre du pays, qui a eu des répercussions jusqu'au Canada.

Cet événement a suscité un tollé général, de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique, où l'on s'est demandé s'il s'agissait d'une bonne ou d'une mauvaise idée. De nouvelles situations problématiques sont apparues. Par exemple, des groupes haineux sont de plus en plus enclins à exprimer publiquement leurs croyances. Nous avons vu des atrocités contraires aux valeurs que nous chérissons se répandre dans l'ensemble du pays.

Nous avons vu des atrocités contraires aux valeurs que nous chérissons se répandre dans l'ensemble du pays.

Si nous ne pouvons modifier ce qui s'est passé, nous pouvons tenter d'opérer des changements pour que 2018 soit une meilleure année pour le Canada.

En tant que pays, le Canada doit consacrer davantage d'efforts à la protection des jeunes et des enfants. 15 % de nos jeunes ont subi ou subiront de l'intimidation et parfois même pire que cela. Alors que certains pays ont réussi à réduire significativement cette proportion, au Canada, elle reste la même depuis dix ans. Si nous souhaitons nous améliorer à ce titre en 2018, nous devons nous assurer de prendre soin de tous les jeunes afin qu'ils puissent se sentir en sécurité.

Mais encore pire que les statistiques sur l'intimidation, il y a le taux de suicide chez les adolescentes et les adolescents canadiens qui a très peu changé au fil des ans. Le suicide compte pour 17,6 % de tous les décès d'adolescents au Canada. Cette année, ce triste fait place le Canada au 31e rang sur 41 pour son taux de suicide chez les jeunes. 22 % des adolescentes et adolescents ont confié ressentir plus de deux épisodes psychologiques négatifs plusieurs fois par semaine. Si notre jeunesse doit composer avec tous ces éléments douloureux, comment pouvons-nous nous attendre à ce qu'elle apprenne, grandisse et assure la succession dans notre pays ?

En 2018, les Canadiennes et les Canadiens doivent s'unir afin de mettre un terme à cette situation. En tant que pays, nous devons utiliser les ressources à notre disposition afin de mieux comprendre les raisons qui poussent les jeunes à avoir des pensées suicidaires, et plus important encore, nous devons mettre en place des systèmes pour les aider.

L'année 2017 ne marque pas la fin de notre société; nous formons un pays fort, peuplé de gens empathiques. Il est plus important que jamais, en tant que Canadiennes et Canadiens, de nous unir pour assurer que nos jeunes soient en sécurité et que la santé mentale des jeunes soit considérée comme une priorité absolue.

Les jeunes du Canada constituent l'avenir de notre grand pays, mais ils comptent également parmi les membres les plus vulnérables de notre société.

Les jeunes du Canada constituent l'avenir de notre grand pays, mais ils comptent également parmi les membres les plus vulnérables de notre société. C'est pourquoi nous devons agir en tant que communauté pour mieux assurer leur sécurité.

Sincèrement,

La jeunesse.

Ethan Mills est âgé de 20 ans et originaire d'Aurora, en Ontario.

Galerie photoLes billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images