LES BLOGUES
11/12/2013 09:47 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

La mission des anges dénudés

Elles font l'unanimité ! Elles sont les Vénus de notre époque, les Cléopâtre des temps modernes.

Magnifiques gazelles aux jambes élancées, à la taille fine et aux épaules découpées. Splendides créatures aux seins bombés. Fabuleuses demoiselles surdimensionnées, débordantes d'assurance, arpentant la scène, montées sur des échasses les rapprochant encore davantage du paradis. Créatures de rêves qui nourrissent l'imaginaire de tous les hommes sur terre et devant qui, les femmes du monde entier déposent les armes. Quelle fascination pour ces anges surréalistes dont la beauté parfaite rend hommage à la création divine !

Il serait cependant facile de s'insurger devant le défilé du fabricant du célèbre «push-up bra», qui expose le corps sculptural et à demi dénudé de jeunes femmes aux allures de Lolita, à des millions de téléspectateurs conquis.

Il serait sans doute nécessaire de crier au scandale pour dénoncer cette exploitation mercantile d'une beauté féminine absolument idéale et certainement inaccessible pour la majorité d'entre nous. Beauté clonée, qui dans la lancée dévalorise la véritable diversité féminine et mine l'estime de soi des femmes «ordinaires.»

Pour ceux qui me lisent et qui connaissent mes positions souvent jugées comme féministes, vous pourriez certainement vous attendre à ce que je dénonce une telle représentation chimérique de l'esthétisme féminin. Toutefois, je m'autorise ici, à prendre une pause afin de célébrer la beauté dans ce qu'elle a de plus spectaculaire.

Car reconnaissons-le, ces anges méritent notre admiration !

Même si la nature s'est montrée très généreuse avec ces mannequins en les dotant d'une génétique on ne peu plus favorable, il est à peu près impossible d'atteindre une telle perfection sans efforts ou sans un formidable dévouement à son travail et à son art. Il faut savoir que ces filles, contraintes à un entrainement physique similaire à celui d'athlètes de haut niveau, bossent comme des mercenaires pour obtenir ce corps qu'elles dévoilent avec si peu de pudeur.

Il n'y a qu'à regarder de plus près la définition de leur musculature pour en être convaincu. Personne ne peut prétendre à des quadriceps aussi bien découpés ou des abdominaux aussi fermes sans avoir versé une seule goutte de sueur. Peu d'individus auront réussi à sculpter un cul comme le leur, sans avoir multiplié par mille les séances d'exercices.

Il va sans dire que les conditions dans lesquelles ces femmes travaillent sont optimisées. Entraineurs particuliers, diététistes et massothérapeutes font partie du processus les menant au succès. Jamais ne seraient-elles en mesure de fouler le podium ou de revêtir les ailes des anges les plus mythiques du monde moderne, si elles ne faisaient preuve d'une volonté de fer, d'une discipline implacable et d'une persévérance inébranlable.

Ainsi, oublions pour quelques instants les raisons pour lesquelles elles se déhanchent presque nues et levons nos chapeaux à ces femmes qui, contre vents et marées, se sont taillé une place de choix dans la sphère des femmes les plus puissantes de notre planète.

Oui, la beauté tout comme l'argent donne à l'individu un pouvoir incroyable. Injuste, me direz-vous ? Certes, mais il en est ainsi.

Dès lors, nous sommes en mesure d'espérer, et peut-être même d'exiger que ces reines contemporaines, que ces beautés divines se montrent dignes de notre admiration. Qu'elles sachent profiter de leur statut privilégié afin d'assurer la protection et améliorer le sort de toutes les femmes qui n'ont pas et n'auront sans doute jamais leur beauté et encore moins leur pouvoir.

N'est-ce pas là, la mission première d'un ange ?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Victoria's Secret Fashion Show 2013

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.