LES BLOGUES
07/02/2016 09:25 EST | Actualisé 07/02/2017 05:12 EST

Haïti: Hommage à Liliane Pierre-Paul

Liliane Pierre-Paul a été torturée pendant la dictature de Jean-Claude Duvalier et est entrée dans la clandestinité en 1991 après un coup d'État militaire qui a renversé le président Jean-Bertrand Aristide.

L'Hommage

«Le président sortant d'Haïti a publié une chanson populaire pour se moquer de ses détracteurs en prenant notamment pour cible la célèbre journaliste Liliane Pierre-Paul, lui adressant des paroles sexuellement suggestives.», a-t-on lu sur Washington Post. La chanson s'intitule Bal Bannann Nan («Donnez-leur une banane»).

En revanche, le médaillé d'or au concours de chanson des VIIes Jeux de la Francophonie France/Nice 2013, le jeune chanteur haïtien Jean Jean Roosevelt lui rend un hommage à travers une chanson intitulée «Reste debout Lili».

Liliane Pierre-Paul qui s'est déjà dite menacée par le président Martelly a été torturée pendant la dictature de Jean-Claude Duvalier et est entrée dans la clandestinité en 1991 après un coup d'État militaire qui a renversé le président Jean-Bertrand Aristide.

La journaliste Liliane Pierre-Paul

Ardente défenseur de la liberté d'expression et la démocratie en Haïti, au cours des dernières années, elle a été une critique éminente de Michel Martelly. La journaliste Liliane Pierre-Paul est directrice de programmation de Radio Kiskeya, dont elle est co-propriétaire. Avec 38 ans de métier, elle a fait preuve durant tout son parcours d'éthique, de courage et de conscience professionnelle. Les atrocités, qu'elle a subies à cause de sa rectitude et de sa dévotion à la cause démocratique, n'ont pas pu la faire reculer.

Le président Michel Martelly

Avant de devenir président de la République d'Haïti, Michel Martelly était un chanteur. Il s'autoproclamait président du Kompa (genre musical moderne haïtien). Il était connu pour ses pitreries sur scène, ses musiques grivoises, osées, avec un côté graveleux et grossier maudissant ses rivaux. Il n'hésitait pas surtout de se travestir, enfilant robes et petites culottes en public. Malgré tout, les Haïtiens (une majorité) n'ont pas hésité à le faire élire.

Le carnaval national

Dans le quotidien français Libération, le journaliste François-Xavier Gomez, parle de «carnaval démagogique du président d'Haïti» en rappelant que ce n'est pas la première agression verbale de Martelly contre les femmes. Le journaliste a ainsi fait référence au dérapage du chef de l'État haïtien en juillet dernier où il a injurié publiquement une femme en utilisant ces propos «Ferme-la, trouve-toi un homme et fais-toi prendre derrière un mur».

Malgré le marasme économique et les tensions postélectorales, le carnaval national 2016 est prévu à Port-au-Prince du 7 au 9 février. Le président haïtien a déclaré qu'il espérait monter sur un char de carnaval le 7 février, le jour même où il doit quitter ses fonctions.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images