Denis Coderre

BLOGUE Grand prix Formule E, cher le Bobby Yip / Reuters