LES BLOGUES
13/01/2016 11:05 EST | Actualisé 13/01/2017 05:12 EST

Un passeport à points pour le climat

Malgré les alertes répétées du climat, la plupart des gens en âge de procréer décident de faire un ou plusieurs enfants...

Tous les stimuli extérieurs prouvent que nous avons tendance à privilégier notre intérêt immédiat à l'intérêt global de la planète et des générations à venir.

Pourtant, les multiples signaux de dérèglements climatiques (fonte des glaces, pluie diluviennes...) prouvent que la menace est là, persistante et angoissante.

Malgré ces alertes répétées de plus en plus visibles et dramatiques, la plupart des gens en âge de procréer décident de faire un ou plusieurs enfants... sans modifier leur comportement ou changer leurs habitudes.

Est-ce simplement par inconscience, parce qu'ils n'arrivent pas à se projeter, ou leur manque-t-il un intérêt immédiat à modifier leurs comportements?

Il s'agit bien sûr de raisons complexes et diverses, et la combinaison de solutions de sensibilisation à long terme et d'actions à court terme reste la manière la plus complète de progresser dans le bon sens.

Heureusement, de multiples œuvres artistiques telles que Demain de Cyril Dion ou La glace et le ciel de Claude Lorius participent à cette prise de conscience collective. Mais au-delà de la déclaration de bonne intention, comment accélérer le changement comportemental de la génération climat?

Quelle mécanique sans équivoque et immédiatement efficace mettre en place pour inciter les citoyens à faire différemment?

Lors de la prochaine COP22, qui aura lieu au Maroc en novembre 2016, je propose la mise en place d'un titre universel destiné à motiver les citoyens à faire les bons choix. Dans la même veine que le passeport universel créé par Lucy et Jorge Orta, il s'agira d'introduire un passeport à points à ambition internationale.

Pour chaque action en faveur du climat, les citoyens de tous les pays recevront des points qui donneront accès à des avantages publics (déductions fiscales, annulation de contraventions...) ou privés (bons de réductions proposés par des entreprises).

Un citoyen qui choisira un fournisseur d'électricité d'origine essentiellement renouvelable ou celui qui prendra un service de voitures en libre-service pour se déplacer en ville se verra attribuer des points. Points qui serviront de récompenses immédiates et encaissables à court terme pour servir une vision à long terme et universelle.

Bien sûr, il est évident que ce type de dispositif connaîtra une levée de boucliers de tous ceux qui ont trop à perdre pour renoncer au business model de l'économie traditionnelle, et notamment celui de l'exploitation des énergies fossiles... Mais on a connu déjà pareil bloquage au vue de la montée de toutes les activités issues de l'économie collaborative et de partage.

Évidemment, cette incitation financière individuelle ne viendra qu'en complément d'actions mises en place pour rendre les villes plus vertes (construction de lignes de tramway, réduction de la vitesse de conduite en ville) et celles initiées en collaboration avec des entreprises.

La question se pose alors de savoir comment baliser ce type de dispostif et éviter les dérives que d'autres systèmes ont pu connaître.

Impact! est un think tank indépendant, affranchi des partis politiques, aux valeurs humanistes et progressistes. Fondé par une équipe jeune et réduite pour participer au débat public, Impact! propose des idées libres, originales et des solutions aux problèmes économiques, sociaux et politiques. Ses membres luttent contre le consensus aseptisé et le conformisme intellectuel. Ils agissent comme des citoyens engagés ou comme des experts pour servir l'intérêt général. La diversité des sensibilités, des parcours personnels et professionnels stimule la réflexion collective, innove en pensée et pour l'action. Impact!, c'est enfin une plateforme ouverte à celles et ceux qui souhaitent exprimer des idées fraîches.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Des sites naturels et culturels célèbres menacés par le réchauffement climatique Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter