LES BLOGUES
20/11/2015 02:48 EST | Actualisé 20/11/2016 05:12 EST

Pourquoi ma fille est un monstre à la maison et un ange ailleurs?

J'ai une fille de 11 ans qui se fâche très facilement. Quand je tente doucement de lui expliquer qu'elle ne peut pas avoir tout ce qu'elle veut, elle crie, claque les portes et lance des objets. Elle se comporte parfaitement à l'école et chez les autres.

J'ai une fille de 11 ans qui se fâche très facilement. Quand je tente doucement de lui expliquer qu'elle ne peut pas avoir tout ce qu'elle veut, elle crie, claque les portes et lance des objets. Elle se comporte parfaitement à l'école et chez les autres. Pourquoi fait-elle ce genre de crises quand elle est à la maison et comment les régler?

Plusieurs parents m'ont raconté vivre ce genre de situation avec leur enfant. Ce que j'ai appris avec les années, c'est que c'est le cerveau des enfansts qui joue un très grand rôle dans leur façon de se comporter selon l'environnement dans lequel ils sont.

Lorsqu'un enfant est mis dans une situation ou un environnement nouveau, une partie de son cerveau se met en état d'alerte ce qui garde son comportement calme et acceptable car l'enfant tente de recevoir l'approbation des gens où ils se trouvent.

Lorsque celui-ci arrive à la maison dans un environnement connu et détendu, ce mécanisme responsable de ses crises ne fonctionne plus avec la même retenue, ce qui fait que l'envie exprime ses émotions sans aucune retenue.

En d'autres mots, même si votre enfant se sent fâché ou contrarié à l'école ou chez un ami, son cortex préfontal l'empêche d'exploser et d'avoir de mauvais comportements. À la maison, c'est une toute autre histoire.

Lorsqu'un enfant est fâché, il y a deux conclusions possibles, l'adaptation ou l'agression. Soit que l'enfant finira par se calmer et se fera à l'idée qu'il n'obtiendra pas ce qu'il veut, soit qu'il deviendra agressif envers ses parents ou frères et soeurs.

Lorsqu'on tente d'expliquer de façon rationnel à notre enfant pourquoi il ne peut pas tout avoir, on alimente cette frustration plutôt que de la calmer. L'enfant est au prise avec une montée d'émotions que vos mots ne peuvent calmer.

Je conseille plutôt aux parents de diriger leurs paroles vers le comportement de l'enfant. Dites-leur que vous comprenez leur tristesse, que leur colère ne vous fait pas peur et que vous pouvez les aider à retrouver un état calme et normal. Les entraînements avec les parents m'ont montré que l'enfant aura donc tendance à passer de l'agression à l'acceptation.

Vous n'avez pas dans tous les cas à leur expliquer qu'ils ne peuvent pas toujours avoir ce qu'ils veulent, ils s'en rendront compte bien assez vite puisqu'au final vous ne leur aurez pas donné ce qu'ils voulaient.