LES BLOGUES
09/08/2016 08:34 EDT | Actualisé 09/08/2016 08:34 EDT

La haine des indépendantistes: cet autre «racisme systémique»...

Les gens du Montreal Gazette et du National Post ont été fort courroucés par le fait que les méchants «séparatistes» du Bloc québécois profitent de la ferveur olympique afin de mousser le patriotisme québécois. En ce pays du Canada, il est tout à fait légitime de célébrer toutes les identités du monde sauf celle du Québec. C'est connu.

Les gens du Montreal Gazette et du National Post ont été fort courroucés par le fait que les méchants «séparatistes» du Bloc québécois profitent de la ferveur olympique afin de mousser le patriotisme québécois. En ce pays du Canada, il est tout à fait légitime de célébrer toutes les identités du monde sauf celle du Québec. C'est connu.

Party leaders welcome athletes who show their pride for a Quebec nation

Posted by Montreal Gazette on Saturday, August 6, 2016

« Le Bloc québécois n'a pas hésité à user des cérémonies d'ouverture des Jeux de Rio afin de mousser l'indépendance »

Pour le Montreal Gazette, il s'agirait d'une hérésie que le Bloc québécois, parti indépendantiste reconnu, qui détient 10 sièges au parlement fédéral, fasse la promotion de l'indépendance au moment même où les Jeux olympiques annoncent une orgie de patriotisme canadien dopé aux publicités de Canadian Tire, de Coke, de Tim Horton's, etc. Les 35 à 40 % d'indépendantistes québécois au Québec n'auraient qu'à se tenir coi et ne jamais aspirer à un patriotisme qui leur est propre.

C'est bien ce que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, affirmait le mois dernier quand on l'a questionné sur la possibilité que le Québec se représente sportivement comme nation fédérée, à l'instar des Pays de Galles à l'Euro de soccer par exemple. Faisant complètement abstraction qu'il y a plus d'électeurs indépendantistes que libéraux, surtout au sein de la frange francophone de l'électorat, Couillard a affirmé que « tout le Québec était derrière le Canada ».

C'est faux et le PM du Québec le sait. Cela l'agace souverainement. Lui, le tenant du Canada « post-national » à la Trudeau. Lui, qui ne croit pas à l'existence de la nation québécoise, mais qui est pogné à diriger le Québec. Il « nous » le rend bien à coup de mépris, de ratatinement, d'austérité... Le PLQ est retranché à moins de 20 % d'appuis chez les francophones et voit le deux tiers du vote francophone, soit nationaliste ou indépendantiste, lui échapper complètement.

Pas besoin de vous dire que la seule évocation d'une possibilité de raviver le patriotisme québécois, notamment par le sport, irrite au plus haut point la Gazette et les Couillard de ce monde.

J'étais très content de voir que Sol Zanetti, toujours proactif, saisisse la balle au bond afin de dénoncer le concert d'insultes, de mépris, quand ce n'était pas carrément l'appel à la pendaison des « damned separatists ». La section commentaires du Montreal Gazette est vite devenue un déversoir de haine, sans modération aucune. Pourtant, ce journal de Rhodésiens sait très bien qu'un tel texte sera assurément envahi par les internautes les plus haineux. Serre-t-on un peu la modération? Pas du tout. Ce mépris-là est tout à fait légitime, semble-t-il. On dira des fous furieux qui en appellent à la pendaison des séparatistes qu'ils ne sont que des « amoureux du Canada à l'âme troublée ».

J'appellerai ça le «racisme systémique envers les nationalistes québécois». Ou la «québécophobie systémique»

N'est-on pas en train de faire le procès d'un homme tout à fait lucide qui avait élaboré le plan de faire irruption dans le lieu de rassemblement du PQ le soir où Pauline Marois a été légitimement élue afin de tuer le plus de « séparatistes possibles » et surtout la PM élue elle-même! Comment traite-t-on de ce procès? Comme s'il s'agissait d'un fait divers, d'un crime sans aucune motivation politique et surtout pas comme d'un attentat politique. Alors que si Richard Bain avait eu l'intention de tuer le plus de «fédéralistes» possibles... Bref, on connait la chanson.

Et cette haine continue d'être partagée sans difficulté sur les réseaux sociaux.

J'étais content de voir que Sol Zanetti soit celui qui le rende public en premier sur sa page Facebook.

Vous avez vu la vidéo publiée par le Bloc et montrant une athlète québécoise recevant une médaille d'or aux Olympiques?...

Posted by Sol Zanetti on Sunday, August 7, 2016

Et si on commençait à appeler un chat, un chat? Ce « racisme-là », celui dont parle Sol Zanetti, n'est pas une rare occurrence, il s'exprime souvent. Suffit d'être un observateur assidu des médias anglophones pour le constater chaque fois qu'un texte évoque les revendications nationales des Québécois. C'est inévitable.

J'appellerai ça le « racisme systémique envers les nationalistes québécois ». Ou la « québécophobie systémique ».

On notera au passage que ceux qui en appellent avec vigueur à l'établissement d'une commission sur le racisme systémique hésitent, semble-t-il, à dénoncer cet autre racisme, ce mépris archiviolent qui est de plus en plus fréquent et que l'on ne censure presque plus. Comme s'il s'agissait du dernier rempart acceptable du mépris affiché, celui des indépendantistes québécois.

Et encore... Sol Zanetti ne s'est arrêté qu'au Montreal Gazette! Le même sujet traité dans le National Post a provoqué un délire de haine qui est encore accessible au moment d'écrire ces lignes. En voici quelques extraits...

quebec bashing

Recension des commentaires faite par l'avocat François Côté, sur sa page Facebook personnelle.

Alors... Une commission sur la québécophobie systémique c'est pour quand? On attend encore qu'un autre « Canadien à l'âme troublée » passe à l'acte? Je le rappelle, cette haine s'exprime sans modération dans les médias anglophones cités. Cela serait impensable si l'on substituait «séparatistes» par «féministe» ou «nègre».

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 7 espoirs québécois aux Jeux olympiques de Rio 2016 Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter