LES BLOGUES
14/01/2014 12:14 EST | Actualisé 16/03/2014 05:12 EDT

Les 10 choses que je ne suis plus capable d'entendre

Avertissement : ce billet est pour lecteur averti seulement. Si tu es du genre à tout prendre personnel ou encore, au pied de la lettre, cesse ta lecture maintenant. Par contre, si tu es capable d'en prendre et d'en laisser, gâte-toi les yeux.

1- « T'es chanceuse!!! »

Non. Je ne suis pas chanceuse. Je travaille fort, par exemple. Très fort. Et je prends des décisions que j'assume et ce, bonnes ou mauvaises. Je fais des choix, j'obtiens des résultats (mais pas toujours et pas toujours rapidement, par exemple).

2- « Excuse-moi de te ne pas donner de nouvelles, je ne suis pas appeleux(se)! »

Bon. Alors, je fais quoi, moi, si l'ensemble de mon entourage n'est pas appeleux? Je vous appelle en rafale? Et peut-être que moi non plus, je ne suis pas appeleuse. Mais si je veux garder un tant soit peu un contact avec mes proches, je dois appeler. Car eux, ne sont pas appeleux.

3- « Ben là, y'a pire, dans la vie ».

Tout à fait. Et il y a mieux. Toujours. Mais si je passe ma vie à me comparer, je ne vivrai pas. Et si je m'empêche d'être triste parce qu'il y a plus triste que moi, je ne pourrai jamais vivre cette émotion. Idem pour la joie. Donc, je ne vivrai jamais d'émotions? Ben voyons donc.

4- Après s'être confié, entendre : « Je ne sais pas quoi te dire... »

Tu sais quoi, mon ami(e)? Pas grave. J'avais juste besoin que tu m'écoutes. Ne dis rien : c'est parfait ainsi. Et merci pour ton écoute.

Le billet se poursuit sous la galerie

Les conseils que les parents n'en peuvent plus d'entendre

5- « Je n'ai pas le temps ».

On a tous le temps. On vit tous avec la contrainte des 24h dans une journée, des sept jours dans une semaine. Le temps est une illusion, anyway. Mais s'il-te-plait, ne me dis pas que tu n'as pas le temps. Tu n'as pas pris le temps, OK. Tu n'as pas priorisé telle activité, d'accord. Mais tu as toujours le temps.

6- « Ah, je sais ce que tu vas me dire, mais... »

Ah oui? Tu sais ce que je vais te dire? Tu es chanceux car moi, je n'en avais aucune idée il y a encore une seconde. Et si tu peux prévoir ce que je vais te dire, pourquoi est-ce qu'on a cette discussion, déjà?

7- Les ruminations de toutes sortes!

C'est quoi, une rumination? C'est une pensée, une parole incessante, généralement négative. On peut aussi dire « se complaire » ou encore, « être bien dans sa m... ». Alors, si tu te complais dans ton malheur, complais-y-toi tout seul. Moi, j'ai d'autres choses à faire comme : être heureuse, faire des projets, dormir, manger, jouer dehors, lire des bons livres et j'en passe. Par contre, je serai là quand tu auras fait le premier pas pour te sortir de ta fâcheuse situation. Autrement, je ne coruminerai pas avec toi. Et non, je ne trouve pas que tu fais pitié. Je trouve que tu fais des mauvais choix, peut-être. Mais ça, on s'en reparlera quand tu « prendras sur toi ».

8- « C' est pas que je suis raciste, mais... ».

Oui, tu es raciste. Si non, tu ne commencerais pas ta phrase par : « C'est pas que je suis raciste ». Si tu entretiens des préjugés envers un groupe ethnique entier à partir d'un seul exemple d'une seule personne, tu as certainement des préjugés. Veux-tu qu'on en parle?

9- « J'aimerais donc ça, faire/devenir telle chose... »

Génial! Maintenant que tu t'es fixé un but, botte-toi le derrière et mets-toi en action pour l'atteindre.

10- Sérieusement, je constate qu'il y a beaucoup plus que 10 choses que je n'en peux plus d'entendre.

Et je ne suis pas arrivée à faire un choix (ben oui, ça m'arrive des fois). Ça fait qu'il n'y a pas de #10. C'est plate, hen?