LES BLOGUES
26/11/2013 09:51 EST | Actualisé 26/01/2014 05:12 EST

Le temps qui passe

Combien d'expressions compte-t-on a propos du temps?

Tuer le temps, prendre son temps, perdre son temps, manquer de temps, ne pas voir le temps passer...

Le temps est une composante tellement présente de notre vie et pourtant, il est tellement subjectif.

Passons une minute à faire quelque chose qu'on aime : on aura l'impression que le temps a filé. On n'a qu'à se rappeler quand on était enfant, qu'on devait quitter la maison et que nos parents nous disaient : « Ok, tu peux encore jouer à ton méga jeu que tu aimes donc une minute ». On rechignait : « Ah, ben là, c'est pas assez! ». Et nos parents nous répondaient invariablement : « Tu es en train de perdre du temps sur ta minute ». Maintenant, plusieurs des enfants qu'on était sont devenus parents à leur tour, et font cette même remarque à leur progéniture.

Mais passer une minute à faire quelque chose de désagréable, voire de douloureux, parait plus long. Par exemple, tenir un bol de soupe très chaud sortant du micro-onde pendant une minute risque de paraitre beaucoup plus long (Ok, si vous avez à tenir votre bol aussi longtemps avant de vous rendre à table, c'est probablement que l'aménagement de votre cuisine et salle à manger n'est pas très ergonomique...ni optimal).

Attendre que le temps passe, dans l'expectative de quelque chose d'agréable, comme partir en voyage, semble tellement long! On fait un décompte, on a hâte, on prépare notre valise deux semaines d'avance.

Mais devoir se séparer de quelqu'un qu'on aime, qui partira en voyage dans quelques semaines pendant une longue période semble faire accélérer le temps qui nous amènera à cette séparation.

Ainsi, deux personnes partageant le même moment auront donc une perception fort différente du temps qui passe.

Récemment, j'ai visionné une vidéo montrant des Jelly Beans qui représentent en fait le temps que nous avons dans la vie et ce que nous en faisons. Une partie du temps est dédiée au sommeil, à l'hygiène, à l'alimentation, au travail, au transport et j'en passe. On se rend rapidement compte qu'il reste peu de temps pour faire ce qui nous tient réellement à cœur. Sait-on ce qui nous tient réellement à cœur? Et si on le sait, est-ce vraiment ce qu'on fait? « Ah, je n'ai pas le temps! ». J'ai déjà parlé de cette phrase préfaite qu'on utilise à tout vent. Ce n'est pas qu'on n'a pas le temps, c'est qu'on ne prend pas le temps. Qu'est-ce qu'on veut prioriser, ici, maintenant?

Souvent, on ne vit même pas « maintenant ». On ressasse le passé, on attend demain. Comment laisser de côté nos souvenirs et nos perspectives d'avenir pour vivre aujourd'hui pleinement? Aujourd'hui n'est-il pas teinté d'hier et de demain? Comment isoler ces facteurs temps pour ne pas se sentir influencés par eux dans notre moment présent? Est-ce seulement possible?

Comment passer du temps avec votre enfant