LES BLOGUES
05/02/2016 03:49 EST | Actualisé 05/02/2017 05:12 EST

«The Wall Theatre Eperience», l'œuvre culte des Pink Floyd dans une production québécoise

The Wall Theatre Experience, c'est la représentation de l'opéra rock The Wall par les Vikings, un groupe d'artistes québécois des plus talentueux.

11e album du groupe britannique, The Wall n'est rien de moins que le double disque le plus vendu dans le monde! Pour l'anecdote, c'est à la suite d'un événement regrettable survenu au stade olympique de Montréal - Roger Waters, exaspéré par le comportement d'un fan très agité cracha sur lui pour qu'il se calme - que le bassiste du groupe conçut le triple projet de cette œuvre. Fantasmant sur un mur protecteur qui l'isolerait des spectateurs au comportement déplacé, il commence à travailler sur ce qui sera à la fois un album, des concerts mis en scène comme des œuvres théâtrales et un film long-métrage.

Pink, un garçon dont le père est mort pendant la Deuxième guerre mondiale et qui se sent étouffer par sa mère, s'enfonce dans la drogue et la schizophrénie et devient une rock star aux allures de néonazi. Tous les aspects de la vie de Pink sont autant d'allégories du mur symbolique et étouffant qu'il bâtit autour de lui pour se séparer du monde, mais qui l'étouffe et l'isole en même temps. Au fil des chansons, le mur se construit pour l'asphyxier toujours davantage. Mais l'histoire connaît une fin sans doute heureuse puisque le mur finit par voler en éclat.

The Wall Theatre Experience, c'est la représentation de l'opéra rock The Wall par les Vikings, un groupe d'artistes québécois des plus talentueux. Dans une mise en scène très spectaculaire qui mêle projections d'images d'archives, films d'animation et éclairages très élaborés, Sébastien Lacombe et Sylvain Auclair interprètent en chantant le rôle du héros Pink de manière remarquable.

Et tout l'orchestre et les choristes sont à la mesure de l'ambition très élevée du spectacle: Luc Catelier à la batterie, Guillaume Jodoins au clavier, Sylvain Bertrand à la basse et les deux choristes Eva Avila et Meggie Lagacé sont parfaits; le guitariste Michel Bruno interprète des solos stupéfiants et le tout est proposé dans une très belle mise en scène de Richard Petit qui chante aussi et assure les parties rythmiques à la guitare.

Pendant deux heures de spectacle avec entracte, Les Vikings offrent une prestation magistrale avec bien sûr ses moments forts, les chansons les plus attendues comme Another Brick, Confortably Numb et d'autres qui ont littéralement enflammé la salle.

L'album sorti en 1979 n'a pas pris une ride et Les Vikings qui ont prévu une supplémentaire et partent ensuite en tournée offrent une prestation qu'il ne faut pas manquer.

The Wall Theatre Experience, Les Vikings, au Club Soda, dans le Quartier des spectacles à Montréal, 3, 4 et 5 février 2016, supplémentaire en mars.

Centre des arts de Shawinigan, le 2 avril 2016, Complexe JC Perreault à St-Roch de L'Achigan, le 16 avril 2016 , Salle Guy-Veilleux à Cookshire, le 19 novembre 2016.

Cet article a aussi été publié sur info-culture.biz

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST