LES BLOGUES
14/04/2018 08:00 EDT | Actualisé 14/04/2018 08:00 EDT

«Le Patin libre» dans le cadre de Danse Danse, à l’Aréna Saint-Louis

Parions que Le patin libre va encore évoluer et imaginer d'autres manières de s'exprimer dans cet art de la glisse.

Danse sur glace ? Show-business dans le genre de Holliday on ice ? Patinage artistique ou de vitesse comme on en voit dans les compétitions sportives ? Rien de tout ça, mais avec la même virtuosité. Le Patin libre est une compagnie québécoise de patineurs d'excellence, qui cherche à créer un nouveau genre, une nouvelle forme artistique dansée sur la glace, totalement libérée des contraintes des autres arts du patinage.

Dans le cadre de Danse Danse, la compagnie Le Patin libre est à Montréal pour présenter son tout dernier spectacle intitulé Threshold, (Seuil).

Dans l'Aréna du Mile-End, la patinoire s'est transformée en salle de spectacle. Un tapis noir entoure la surface de la glace, et les spectateurs s'installent non pas en hauteur dans les gradins, mais directement sur ce tapis, aux deux extrémités de la salle. C'est dire qu'il y fait froid (avec un bon manteau et de bonnes bottes, c'est très agréable) et que la glace, immaculée au début du spectacle, ressemble à un lac étrange, une surface fine en apparence à portée de tous les sens du spectateur. Des nuages de fumée ou de vapeur d'eau flottent, presque immobiles à un mètre de ce miroir glacé quand les cinq artistes, quatre hommes et une femme, entrent en scène. En tenues légères, pantalons et chemises ouvertes au vent sur un tee-shirt pour trois d'entre eux, harmonisées par leurs couleurs blanches et pastel très claires, les voilà qui démarrent à toute vitesse pour faire le tour de la piste et passer au plus près des spectateurs. Sur une musique composée par l'un des artistes de la compagnie, on les voit glisser tout près de soi et on sent même les petits copeaux de glace ou l'air glacé qu'ils soulèvent et qui se transforme en vent froid. Le crissement des patins ajoute au mystère de la musique.

Entre danse urbaine, patinage de vitesse et danse contemporaine, les cinq artistes enchainent des mouvements parfaitement coordonnés ou des pseudo désordres qui leur font risquer la collision, des moments très rapides et d'autres au ralenti très maîtrisé. L'effet de glisse fait même qu'ils paraissent parfois ne bouger aucun membre de leur corps alors qu'ils se déplacent au même rythme, en avant, en arrière. Certains se retrouvent immobiles, allongés sur le sol pendant de longues secondes, comme s'ils avaient chuté, puis se relèvent et repartent. Dans leurs mouvements rapides, même s'ils ne sont que cinq, les patineurs m'ont fait penser à ces vols d'étourneaux où l'on se demande comment ces oiseaux font pour évoluer si parfaitement ensemble, sans se percuter.

L'effet magique de la glisse apporte une volupté particulière au spectacle que l'on ne peut pas ressentir de la même manière dans un ballet de danse contemporaine. Les artistes font montre d'élégance et de virtuosité. Découpé en deux séquences d'environ 25 minutes la deuxième partie du spectacle, plus lente que la première, m'a paru encore plus belle. Mais peut-être avais-je besoin de la première, plus souvent rapide, pour l'apprécier ainsi.

La compagnie Le patin libre n'existe que depuis 2005. C'est peu pour des artistes qui cherchent encore un mode d'expression original, qui se démarque des autres genres sur glace. Son premier grand spectacle Vertical Influences connut un très grand succès en Europe. J'ai beaucoup apprécié Threshold. Parions que Le patin libre va encore évoluer et imaginer d'autres manières de s'exprimer dans cet art de la glisse.

Threshold, Le Patin libre, du 10 au 22 avril 2018 à l'Aréna Saint-Louis dans le Mile-End, 5633, rue Saint-Dominique, Montréal, H2T 1V7

Chorégraphie Le Patin Libre (Alexandre Hamel, Pascale Jodoin, Samory Ba, Jasmin Boivin, Taylor Dilley). Musique originale Jasmin Boivin. Dramaturge Ruth Little. Éclairages Lucy Carter.

Costumes Pascale Jodoin et autre collaborateur à venir. Direction technique et ingénieur sonore David Babin. Coproduction Danse Danse, Dance Umbrella, NAC, Théâtre de la Ville de Paris, Nuits de Fourvière de Lyon.

Informations : http://www.dansedanse.ca/fr/le-patin-libre-threshold

Cet article a aussi été publié sur info-culture.biz

Le Patin libre © Romain Guilbault