LES BLOGUES
23/02/2018 09:31 EST | Actualisé 23/02/2018 11:31 EST

La « Martha Graham Dance Company » pour les vingt ans de Danse Danse

Quatre pièces sont présentées au théâtre Maisonneuve, issues du répertoire de Martha Graham ou inspirées de son œuvre ou encore créées par des chorégraphes contemporains pour perpétuer son esprit.

S'il est une icône de la danse moderne, annonciatrice de la danse contemporaine, c'est bien l'Américaine Martha Graham.

Née en 1894 et disparue 97 ans plus tard, sa longue carrière de danseuse et de chorégraphe, et surtout son exceptionnelle capacité créatrice, ont fait que sa compagnie (créée en 1926) continue d'exister pour perpétuer son héritage et le prolonger après elle. Ainsi, The Martha Graham Dance Company produit-elle aujourd'hui des ballets composés de danseurs d'exceptions qui ont intégré les techniques de Martha Graham basées sur la pulsation respiratoire et l'extrême détente du corps ainsi que sur l'équilibre autour du bassin considéré comme le centre des pulsions au sens psychanalytique du terme. C'est dire que les ballets issus de cette compagnie sont empreints d'intenses émotions communiquées aux spectateurs par les artistes qui ont travaillé avec elle et qui poursuivent sa tradition.

Et c'est The Martha Graham Dance Company aujourd'hui dirigée par Janet Eilber – danseuse auprès de Martha Graham pendant dix ans – que les Montréalais ont la chance de pouvoir admirer dans le cadre des vingt ans de Danse Danse.

Quatre pièces sont présentées au théâtre Maisonneuve, issues du répertoire de Martha Graham ou inspirées de son œuvre ou encore créées par des chorégraphes contemporains pour perpétuer son esprit.

Chronicle ouvre le spectacle, une pièce créée en 1936 à la suite du refus de Martha Graham de se rendre aux Jeux olympiques de Berlin organisés par les nazis. Sur une musique tourmentée où se font entendre par moments quelque chose de défilés militaires, une seule danseuse se présente sur la scène, revêtue d'une immense jupe doublée d'un rouge vif qui ne manque pas d'évoquer l'insigne nazi. Dans ce solo d'ouverture, la danseuse joue autant de son corps que de son vêtement comme d'un véritable accessoire de danse. Elle est ensuite rejointe par dix autres danseuses qui entrent en scène à reculons, en marchant d'un pas saccadé et dans une posture de désolation. La coordination est parfaite et le ballet s'achève sur un clair-obscur magnifique et dans un silence plein d'espoir qui laisse entrevoir une issue à l'oppression.

Lamentation Variations est une initiative de la compagnie qui date de 2007 dans le but de commémorer les attentats terroristes du 11 septembre 2001. En s'inspirant du solo de Martha Graham intitulé Lamentation (1930), plusieurs chorégraphes ont été soumis à un exercice à contraintes pour créer leurs séquences. Ce sont trois d'entre elles qui sont présentées à Montréal, signées Doug Varone, Aszure Barton et Larry Keigwin. Dans la première, cinq hommes sont assis sur un banc et manifestent par leurs danses des gestes d'amitié et de réconfort ou des attitudes tristes et solitaires. Les compositions sont absolument superbes pour cette séquence et les deux suivantes où s'ajoutent les danseuses, et les costumes simples comme l'imposait une des contraintes aux artistes.

Ekstasis est peut-être le clou du spectacle. Dans ce solo quasi légendaire, Martha Graham présentait une de ses découvertes, le geste de poussée pelvienne, avec des déhanchements extrêmes chez la danseuse sur scène. Revêtue d'une robe fuseau, l'artiste produit d'extraordinaires torsions de son corps flexible qui s'enroule sur lui-même. Ekstasis créé par Martha Graham en 1933, a pu être reconstitué grâce à diverses archives photographiques et des écrits de la grande chorégraphe.

La soirée s'achève sur le très beau ballet Mosaic commandé par la compagnie au chorégraphe talentueux qu'est Sidi Larbi Cherkaoui. L'atmosphère, la musique et les chants du Moyen-Orient sont en harmonie avec les couleurs chaudes des costumes des artistes. Neuf danseurs, hommes et femmes, produisent un ballet très sensuel sous un éclairage enfumé et coloré comme un soleil de plomb. Les tenues sont soyeuses et les artistes tatoués sur tout le corps dansent avec l'intégralité de leur être pour former de magnifiques compositions à la fois individuelles et collectives.

Martha Graham, comme l'a exprimé Janet Eilber avant la représentation, a vraiment révolutionné la danse et annoncé la danse contemporaine. Les créateurs actuels lui sont énormément redevables et c'est une chance de pouvoir non seulement admirer des œuvres anciennes, mais aussi profiter de la poursuite de ce travail de création grâce à la perpétuation de la Martha Graham Dance Company.

Martha Graham Dance Company, Répertoire, du 22 au 24 février 2018 au théâtre Maisonneuve à Montréal

CHRONICLE

Chorégraphie et costumes Martha Graham.

Musique Wallingford Riegger*.

*Finale de New Dance, Opus 18b (pour Steps in the Street), orchestré par Justin Dello Joio, utilisé en accord avec Associated Music Publishers, Inc., éditeur et propriétaire des droits d'auteur. Orchestrations supplémentaires de Stanley Sussman.

Lumières originales Jean Rosenthal.

Lumières pour la reconstruction (Steps in the Street) David Finley.

I. Spectre-1914

Drums-Red Shroud-Lament.

PeiJu Chien-Pott (22-24), Xin Ying (23).

II. Steps in the Street

Devastation-Homelessness-Exile.

Leslie Andrea Williams (22-24), Anne Souder (23).

So Young An, Alyssa Cebulski, PeiJu Chien-Pott, Laurel Dalley Smith, Natasha M. Diamond-Walker, Charlotte Landreau, Cara McManus, Marzia Memoli, Anne O'Donnell, Anne Souder, Leslie Andrea Williams, Xin Ying.

III. Prelude to Action

Unity-Pledge to the Future.

PeiJu Chien-Pott, Leslie Andrea Williams (22-24), Xin Ying, Anne Souder (23).

So Young An, Alyssa Cebulski, PeiJu Chien-Pott, Laurel Dalley Smith, Natasha M. Diamond-Walker, Charlotte Landreau, Cara McManus, Marzia Memoli, Anne O'Donnell, Anne Souder, Leslie Andrea Williams, Xin Ying.

LAMENTATION VARIATIONS

Chorégraphie Doug Varone, Aszure Barton, Larry Keigwin.

Musique Maurice Ravel, George Crumb, Frédéric Chopin*.

*Ravel (Varone): Le Gibet de Gaspard de la Nuit; Crumb (Barton): Apparition (IX. The Night in Silence Under Many a Star); Chopin (Keigwin): Nocturne en fa dièse F Sharp, Op.15 No.2.

Lumières Judith M. Daitsman (Varone), Beverly Emmons (Barton, Keigwin).

Conçu par Janet Eilber.

Première 11 sept. 2007, The Joyce Theater, New York.

Varone Variation

Lloyd Knight, Abdiel Jacobsen (22), Lloyd Mayor (23-24), Ari Mayzick, Lorenzo Pagano (23-24), Ben Schultz (2/22).

Barton Variation

Anne Souder, Xin Ying (22), Laurel Dalley Smith, Anne O'Donnell (23-24).

Keigwin Variation

Tous les artistes.

Lamentation Variations est une coproduction du Martha Graham Center of Contemporary Dance, Inc. avec le soutien de Francis Mason.

EKSTASIS

Chorégraphie Martha Graham revisitée par Virginie Mécène.

Costume Martha Graham.

Musique originale Lehman Engel.

Musique Ramon Humet*.

* Interludi meditatiu VII de Homenaje à Martha Graham, © Neu Records 2016, utilisé en accord avec le titulaire du droit d'auteur.

Lumière Nick Hung.

Première 4 mai 1933, Guild Theatre, New York.

Première Ekstasis (revisité ) 14 fév 2017, The Joyce Theater, New York.

PeiJu Chien-Pott (22-23), Natasha M. Diamond-Walker (24).

MOSAIC

Chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui.

Assistants au chorégraphe Jason Kittelberger, Jennifer White.

Musique Felix Buxton*.

*Yedidi Hashakhakhta de Yedid Nefesh par Meirav Ben David-Harel, Yaïr Harel, Nima Ben David, Michèle Claude; Moses par Fadia Thomb El Hague & Sarband; Moshé de Yedid Nefesh par Meirav Ben David-Harel, Yaïr Harel, Nima Ben David, Michèle Claude.

Costumes Karen Young.

Lumières Nick Hung.

Première: 15 février 2017, The Joyce Theater, New York.

So Young An (22-24), Natasha M. Diamond-Walker (23), Abdiel Jacobsen (23), Lloyd Knight (22-24), Charlotte Landreau (22-24), Lloyd Mayor, Marzia Memoli (23), Anne O'Donnell (23), Lorenzo Pagano. Anne Souder, Leslie Andrea Williams, Xin Ying (22-24).

Une coproduction pour Martha Graham Center of Contemporary Dance, Inc. par Carolina Performing Arts, University of North Carolina at Chapel Hill, Christopher Jones et Deb McAlister.

Informations : http://www.dansedanse.ca/fr

Cet article a aussi été publié sur info-culture.biz

Photo (Mosaic) © Brigid Pierce Photography. Interprètes Abdiel Jacobsen, Xin Ying .