LES BLOGUES
24/05/2018 10:46 EDT | Actualisé 24/05/2018 10:46 EDT

«6 & 9» en ouverture du Festival TransAmérique

Tao Ye, un jeune chorégraphe de 33 ans incroyablement talentueux, propose ainsi au public de Montréal deux créations très différentes intitulées respectivement 6 et 9, et dont le seul dénominateur commun est le minimalisme chorégraphique.

Le Festival TransAmérique, c'est de la danse et du théâtre dans ce qui se fait de plus nouveau, de plus original et de plus surprenant dans le monde, et c'est par un spectacle de la compagnie TAO Dance Theater tout droit venu de Beijing que la 12e édition du FTA s'est ouverte le 23 mai dernier.

Tao Ye, un jeune chorégraphe de 33 ans incroyablement talentueux, propose ainsi au public de Montréal deux créations très différentes intitulées respectivement 6 et 9, et dont le seul dénominateur commun est le minimalisme chorégraphique. Sans doute la symbolique asiatique des nombres entre-t-elle dans le choix de ces titres, mais pour le spectateur occidental, ils signifieront pour le moins le nombre de danseurs qui interprètent chacune des deux œuvres.

Si pour 9, les danseurs et les danseuses semblent ne répondre à aucun critère de coordination, évoluent en pleine lumière dans de beaux costumes gris sur un sol recouvert d'une sorte de tatami blanc, pour 6, au contraire, la scène toujours éclairée aussi faiblement que possible, mais permettant de donner à voir certains détails jugés significatifs par le chorégraphe, laisse progressivement découvrir les six danseurs revêtus de noir et obligés de soulever leurs immenses jupes avec leurs mains qui, du coup, demeurent presque toujours à la même place. Il en est de même pour leurs pieds. Dans la majeure partie de cette chorégraphie envoutante, les danseurs alignés sur une ligne oblique de la scène s'adonnent à des coordonnés qui ressemblent à un rituel de transe collectif, avec les pieds toujours rivés au sol.

9 est un spectacle magnifique où les danseurs jouent des moindres parcelles de leurs corps élastiques et sont capables d'acrobaties étonnantes, au rythme d'une musique où de belles voix se font entendre. Mais 6 est absolument incroyable d'originalité et de réussite alors que le spectateur se sent toujours un peu frustré de ne pas arriver à bien voir, à voir tout, d'être obligé de deviner... Sur une sorte de musique sérielle qui ajoute au sentiment répétitif des mouvements des performeurs, ceux-ci dansent avec tout leur corps sauf leurs pieds et leurs mains, ils dansent même avec leurs ombres qui parfois sont mises en vedettes au détriment des corps eux-mêmes. Il y a tout un jeu d'éclairage magnifique qui ne laisse entrevoir que le visage, les mains, une jambe des six danseurs coordonnés... qui émergent à l'occasion d'une obscurité enfumée et superbe.

L'étonnante souplesse des danseurs semble les autoriser à tordre jusqu'à leur colonne vertébrale comme s'ils n'étaient faits que de matières malléables. Au moment des applaudissements, accompagnés de leur chorégraphe, leur manière de saluer le public, en se pliant en deux jusqu'à que leur tête touche le sol, en disait long sur l'entraînement exigeant qui leur est nécessaire pour de telles performances.

6 & 9, les 23, 24 et 25 mai 2018 au théâtre Jean-Duceppe à Montréal, dans le cadre du Festival TransAmérique (du 23 mai au 7 juin 2018)

6 & 9, un spectacle de TAO Dance Theater

Chorégraphie Tao Ye

Interprétation Xue Mao, Jinying Yu, Li Huang + Da Ming, Jing Hu, Yulin Yan, Yunhui Jiang, Qiaoqiao Zhang, Huanshuo Guo

Lumières Ellen Ruge, Tao Ye, Ma Yue

Musique Xiao He

Costumes Tao Ye, Li Min, Duan Ni

Un spectacle de TAO Dance Theater

Chorégraphie Tao Ye

Interprétation Xue Mao (6 & 9), Jinying Yu (6 & 9), Li Huang (6 & 9), Da Ming (6 & 9), Jing Hu (6 & 9), Yulin Yan (6 & 9), Yunhui Jiang (9), Qiaoqiao Zhang (9), Huanshuo Guo (9)

Musique Xiao He

Lumières Ellen Ruge (6), Tao Ye (9), Ma Yue (9)

Costumes Tao Ye (6 & 9), Li Min (6), Duan Ni (9)

Régie lumières Ma Yue (6)

Direction des répétitions Duan Ni (6)

Gestion de la compagnie Wang Hao

Direction du développement international Jun Jun

6

Commande de NorrlandsOperan

Avec le soutien de Umeå 2014 European Cultural Capital, Swedish Arts Council (Stockholm), Swedish Arts Grants Committee (Stockholm), Region Vasterbotten (Umeå), China Literature and Art Foundation (Beijing)

9

Coproduction et commande de Asia TOPA Arts Centre Melbourne, Sadler's Wells (Londres), Théâtre de la Ville (Paris), Théâtre Paris-Villette, Shanghai International Dance Center Theater, National Taichung Theater (Taiwan)

Présentation en collaboration avec Place des Arts

Création de 6 au NorrlandsOperan, Umeå, capitale européenne de la culture 2014, le 1 février 2014

Création de 9 au National Centre for the Performing Arts, Beijing, le 3 novembre 2017

Cet article a aussi été publié sur info-culture.biz

6 © Andreas Nilsson