LES BLOGUES
20/01/2016 02:50 EST | Actualisé 20/01/2017 05:12 EST

11e festival de Casteliers: poésie, humour et créativité pour les marionnettes

Dix nouveaux spectacles seront proposés, et pas seulement pour les enfants.

Du 2 au 6 mars 2016, pendant la semaine de relâche, l'arrondissement d'Outremont à Montréal accueillera de nouveau les marionnettes et les spectacles de compagnies débordantes d'imagination et de créativités, originaires d'ici et d'ailleurs. C'est au petit Outremont qu'a été dévoilée cette onzième édition d'un festival qui ne pourra que plaire aux amateurs d'étonnements, d'humour et de poésie en tout genre.

Dix nouveaux spectacles seront ainsi proposés, et pas seulement pour les enfants.

Le premier d'entre eux est justement destiné aux adultes (à partir de 13 ans). The Table est la pièce à l'humour très british d'une compagnie anglaise Blind Summit Theatre; une fiction qui raconte les dix derniers jours de Moïse. Offert en anglais avec sur-titrage en français, ce spectacle promet bien des rires et du délire.

À signaler aussi, Ô l'Oie, l'Oie, un spectacle proposé par le Teatr Animacji de Pologne aux enfants dès 7 ans, qui raconte les misères d'une oie poète et légèrement dépressive. Pour le public du même âge, Caws & Effect de la compagnie Mind of a Snail venue de Vancouver est l'œuvre de deux jeunes artistes très doués qui jouent savamment avec les ombres des silhouettes qu'ils inventent.

Les marionnettes sont un art à part entière, qui autorisent les sujets les plus graves en offrant la distance de l'humour. Ainsi, à noter Caminando & Avlando, de la compagnie québécoise Ubus Théâtre, qui raconte (pour les 8 ans et plus) l'histoire d'une immigrante de la Seconde Guerre mondiale voyageant dans un autobus scolaire transformé en avion... ou Monsieur Qui? de la compagnie montréalaise Belzbrute, qui évoque les hauts et les bas d'une grosse patate transformée en monsieur aux gants blancs.

Mais c'est tous les spectacles de cette nouvelle édition du festival qui mériteraient d'être signalés. Théâtre d'ombre, théâtre d'objets, théâtre de figurines toutes plus étonnantes les unes que les autres, où les acteurs se mêlent à leurs créatures amusantes et usent parfois d'autres médiums; les spectacles de marionnettes contemporains s'adressent à tous les publics, certains aux enfants dès 2 ans comme Le Carré de sable de la compagnie montréalaise Tenon Mortaise, qui leur propose des histoires brèves autour des cinq sens, ou La Minuscule, qui montre un petit personnage plein de poésie manipulé par Dominique Leroux dans un monde tricoté fantastique avec projections vidéo en direct.

Le festival des Casteliers est aussi un grand rassemblement d'artistes professionnels avec des activités en marge pour eux et pour le grand public. Comme chaque année, les vitrines de l'arrondissement d'Outremont se pareront de marionnettes à admirer comme un musée à ciel ouvert dès le mois de février.

Un film documentaire et des ateliers de création de marionnettes seront offerts, également un atelier d'écriture dramaturgique proposé par Antoine Laprise. Les Marionnettes en liberté s'échapperont à tous les étages de la Grande Bibliothèque le 28 février.

Et comme tout grand festival, celui des Casteliers connaît son festival off. Le OUF !, avec sa propre programmation, prendra place au Pavillon Saint-Viateur avec spectacles, café-causerie, tables rondes et plus où l'ambiance est garantie pour les publics de tous les âges...

11e festival le Casteliers, du 2 au 6 mars 2016.

Cet article a aussi été publié sur info-culture.biz

Festival de Casteliers 2016 from Casteliers on Vimeo.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Théâtre Duceppe: Saison 2015-2016 dévoilée Voyez les images