LES BLOGUES
17/11/2015 09:44 EST | Actualisé 17/11/2016 05:12 EST

Hommage au bénévolat

Le terme bénévolat a une connotation si péjorative pour les jeunes? À moi de vous partager son sens tel que je l'entends.

«Du bénévolat, j'en ai fait au secondaire, puis je me dis que quand je serais vieux, j'en ferais peut être encore.»

«Quand tu me parle de bénévolat, je m'imagine qu'on va m'envoyer quêter de l'argent sur la rue.»

«J'ai eu une mauvaise expérience... On a vraiment jamais de marge de manœuvre dans les organismes?»

Et moi de sourciller: le terme bénévolat a une connotation si péjorative pour les jeunes?

À moi de vous partager son sens tel que je l'entends.

Je me suis mise au bénévolat tardivement. Mon wake up call s'est fait à l'université alors que j'avais peu d'expérience dans mon domaine.

J'aurais pu postuler pour un boulot, mais j'ai préféré tenter le bénévolat. Et ce, parce que les paroles du doctorant en psychologie, Tarek Younes, m'avait marquées:

Pour prendre conscience de son potentiel, il faut se chercher: découvrir nos passions, les comprendre et les épanouir.

En connaissant nos compétences et en sachant ce que l'on aime, on grandit.

[...] Le bénévolat nous offre cette occasion de réfléchir sur soi, puisqu'il n'y a pas la motivation monétaire.

[...] En plus, dans une situation stressante, comme le provoque toute gestion de projet, les masques tombent et on montre notre vrai visage.

J'étais convaincue que le meilleur investissement que je puisse faire, c'était en moi. Alors, entre donner de mon temps pour mon développement personnel ou travailler pour une multinationale, le choix a été simple.

À l'été 2013, j'ai contacté deux organismes dont les causes m'interpellaient: la démocratie et les enfants.

Ma première expérience a été ponctuelle. Le temps d'un colloque, j'ai donné un coup de main à une université populaire. Superbe expérience. Voilà que j'ai eu la piqûre pour la gestion d'événements.

Depuis, je n'ai cessé de me porter volontaire lors d'événements.

Pour ce qui est de la cause des enfants, c'est une belle et longue histoire que je vis encore aujourd'hui.

Je l'admets: au début, c'est intimidant d'arriver quelque part où l'on ne connaît personne. Mais l'angoisse se dissipe un peu plus à chaque nouvelle rencontre.

Parmi mes plus beaux souvenirs, il y a le Congrès de l'Association internationale de science politique, au Palais des congrès en 2014. L'équipe bénévole était formée d'une trentaine de sympathiques étudiants. Lors de la soirée de clôture, nous avons tous été invités à monter sur scène. Puis, les sommités politiques des quatre coins du monde nous ont offert une longue ovation debout.

Permettez-moi d'ouvrir une parenthèse à ce sujet

À ce moment-là, j'ai réalisé que dans les associations étudiantes, on ne valorise pas assez l'implication et le travail des membres. Comme si on ne voulait pas paraître prétentieux.

Je sais, on ne s'investit pas pour la reconnaissance. Mais tout travail doit être reconnu. Il faut prendre le temps de souligner l'équipe organisatrice, sans qui l'événement n'aurait pu avoir lieu.

Les projets dont je retire les plus grandes fiertés sont ceux où il n'y avait pas de financement. C'est l'acharnement d'une équipe qui a su mener à bien ces conférences, collectes de vêtements et levées de fonds.

Les organisations qui ne valorisent ni leurs bénévoles, ni leurs stagiaires, se tirent dans les pieds et font du tort au monde des organismes à but non lucratif. Des gens de cœur donnent de leur temps pour votre cause et vous les prenez pour acquis.

• D'un, vous ne pourrez plus comptez sur ces mêmes gens ;

• De deux, le monde des organismes les perdra s'ils les imaginent tous pareils ;

• Et dans le meilleur des cas, ils choisiront une cause autre qui les traitera à leur juste valeur.

Fin de la parenthèse.

Aujourd'hui, vous pouvez faire du bénévolat à la carte. Le Centre d'action bénévole de Montréal vous permets de choisir selon vos intérêts le types d'activité, la cause et le public tout comme l'arrondissement que vous souhaitez. Vous serez étonné de la variété de choix.

En plus d'obtenir une lettre de recommandation, ce sera formateur à tous les points de vue.

Vous pourrez:

• Rentabiliser votre temps libre ;

• Développer vos compétences interpersonnelles, communicationnelles et de gestion de projet ;

• Construire votre estime personnelle ;

• Vivre un aperçu du monde des adultes ;

• Acquérir de nouvelles expériences ;

• Participer à des événements dont les billets coûtent trop cher pour les portefeuilles étudiants ;

• Retirer de la fierté de partager vos connaissances et habiletés ;

• Rencontrer de nouvelles personnes avec les mêmes intérêts ;

• Et vous amuser !

Je peux bien réitérer à quel point j'ai bénéficié de l'action bénévole, mais vous ne pourrez comprendre que si vous le vivez aussi.

L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la tient. - Confucius

En écrivant ici, c'est aussi une contribution volontaire. Ça me fait un immense plaisir de vous donner de mon temps... Je dois avouer pourtant que c'est à moi que ça fait le plus grand bien. Je considère cela avant tout comme un privilège de bénéficier d'une tribune pour vous partager mes réflexions.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images