LES BLOGUES
21/08/2013 11:01 EDT | Actualisé 21/10/2013 05:12 EDT

Le Canada aussi a une âme

Ce qui a fait, et fera probablement toujours la force du mouvement indépendantiste québécois, c'est sa capacité à soulever les passions et à toucher les cœurs. Le projet indépendantiste a pour ainsi dire une âme. Historiquement, cette âme a su s'incarner de plusieurs façons, notamment dans les discours enflammés des politiciens (Pierre Bourgault en tête) et l'œuvre de nombreux artistes (Leclerc, Vigneault, Piché, etc.). C'est cette âme qui, aux yeux de plusieurs, semble faire défaut au camp des fédéralistes. Et il est vrai - trop vrai - que dans le passé, l'option fédéraliste s'est plus souvent qu'autrement promue sur la base d'arguments strictement économiques, comme si le Canada n'était au fond qu'une simple réunion d'affaires. C'est pourtant bien en deçà de la vérité.

Dans les faits, les Canadiens ne manquent toutefois pas de sources de fierté à l'égard de leur pays. Et ironiquement, il faut peut-être sortir du Canada pour en saisir l'âme. Tous ceux et celles qui ont déjà voyagé à l'étranger savent d'ailleurs à quel point le Canada jouit d'une excellente réputation un peu partout à travers le monde. Cette réputation ne s'est évidemment pas bâtie en un jour. Elle n'est pas non plus le fruit du hasard.

La vérité, c'est que le Canada a su au fil du temps s'imposer comme un chef de file mondial en matière de promotion et de défense des droits et de maintien de la paix. Tout cela est bien connu. Ce qui l'est moins, en revanche, c'est que ces grands pans du patrimoine canadien sont intimement liés à son système de gouvernement, à savoir le fédéralisme.

Autrement dit, le Canada aussi a une âme et elle s'incarne d'abord et avant tout dans ses institutions. Le fédéralisme canadien est non seulement un système de gouvernement, mais aussi et surtout un système de valeurs et de principes fondamentaux comme la tolérance, la solidarité, le compromis et le dialogue.

Évidemment, ces valeurs et principes ne sont pas la propriété exclusive du Canada, mais force est de reconnaître que ce dernier est un des pays les plus avancés - sinon le plus avancé - du monde sous l'angle des droits et libertés individuelles. Parallèlement, le Canada, véritable terre d'accueil, est aussi une référence mondiale en matière de gestion et d'aménagement de sa diversité culturelle. Le multiculturalisme canadien a su donner aux Canadiens de toutes origines une société paisible et prospère, et ce en dépit du fait que le Canada a le ratio d'immigrants le plus élevé au monde par rapport à sa population.

Évidemment que la fédération canadienne n'est pas parfaite. Le multiculturalisme canadien non plus. Mais il n'en demeure pas moins que le fédéralisme apparaît comme le système le plus apte à assurer une juste représentation du caractère plurinational et pluriethnique du Canada. Et avec de la bonne volonté, tout cela est réformable. Mais ces réformes ne se feront pas sans la participation active et sincère du Québec, qui a été plusieurs fois dans le passé un acteur essentiel des progrès sociaux et politiques au Canada.

Quoi qu'il en soit, il apparaît que l'âme canadienne est porteuse de valeurs et de principes pour lesquels il vaut la peine de se battre et dont nous pouvons être fiers. En tant que Québécois et Canadiens, tâchons d'y veiller.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Fête du Canada

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.