LES BLOGUES
30/12/2013 11:27 EST | Actualisé 01/03/2014 05:12 EST

Liban: Ces Applications citoyennes qui sécurisent votre quotidien

Beyrouth - 27 décembre 2013 - Le véhicule de Mohammad Chatah explose, tuant ce dernier (conseiller de Saad Hariri, ex premier ministre). Nouvelle image d'une crise syrienne sans fin. Cependant, derrière ce difficile contexte, les Libanais vont de l'avant: applications citoyennes en tête. Cible principale: préserver la sécurité d'un pays en proie aux doutes.

Vos smartphones modifient l'information sécuritaire

La Banque Mondiale révèle une tendance lourde: le développement du marché des applications dites "citoyennes". Ces services grand public se destinent à transformer tout un chacun en "citoyen capteur". Y déceler la possibilité pour tout individu, de prendre part à la vie civique, politique ou locale. Partage de données, commentaires, positions géographiques sans oublier signalements en sont les fondamentaux. Avec 37% de téléphones considérés comme téléphones intélligents (source: Arab Advisors Group - 2012), le Liban dispose d'un atout dans l'émergence de ces concepts. Téléphones intélligents et puissance des citoyens sont au menu.

"Le bouclier des forces armées libanaises"

Lassée du développement d'incidents sécuritaires, l'armée libanaise (56.à 000 hommes en 2009 - Affaires-stratégiques.com) a lancé en août 2013, l'application pour téléphone intélligent "Lebanese Armed Forces Shield". Disponible sous Android et iOS, une partie informative est à disposition: carte des zones à risque, incidents, mines et éboulements. La seconde partie engage autrement plus. Son rôle ? Permettre le signalement de tout incident sécuritaire, dont vous seriez témoin: rapt, invasion armée, viol de frontières et incendies. La démarche requiert plusieurs informations personnelles, dont nom et numéros de téléphone. L'écran d'accueil s'orne du slogan de l'armée Libanaise: "Honneur - Sacrifice - Loyauté ".

Mais ce nec plus ultra de technologie pousse la démarche un cran plus loin: aider à la recherche d'individus. Chacun des signalements s'effectue sous le format texte, son, ou image. Autant de moyens d'atteindre l'objectif: la remontée de renseignements.

Way to Safety: Le Shazam des coups de feu

L'innovation de contexte prend une autre forme avec "Way to Safety". Traduction: application capable d'identifier le type d'arme et la distance d'un coup de feu. Le volume d'utilisateurs nécessaires se révèle être un frein, une vingtaine dans un rayon de 1,5 kilomètre. En deçà, la qualité d'information se réduit, selon Firas Wazneh, le fondateur.

Ancien étudiant de l'Université Saint-Joseph (Beyrouth), son projet trouve inspiration dans un événement d'actualité. "Un jour, je regardais la télévision à la maison et j'ai entendu des tirs. Je ne savais pas d'où ça venait et personne n'en parlait à la télévision ou sur les réseaux sociaux. L'information n'est sortie que deux heures après. J'ai alors pensé au concept de ma propre application.". L'innovation technologique n'est pas, plusieurs sociétés privées américaines proposent ce service. Son coût, fait par contre office de nouveauté: gratuit pour ses concitoyens libanais. À opposer aux 50 000 dollars annuel par mile carré surveillés, la différence est visible. M. Wazneh doit à présent attendre les avals de l'armée libanaise pour lancer son produit.

Mais ne serait-ce pas le reflet d'une société toujours plus sécuritaire ? L'exception libanaise n'est pas, à l'instar du Français "Observer la loi", relevant les manquements aux lois. Ou de l'Allemand "Strassensheriffs" consacré aux conducteurs Berlinois, la tendance est générale.

À VOIR AUSSI:

Six choses que le iPhone va faire disparaître

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.