LES BLOGUES
22/02/2014 08:22 EST | Actualisé 24/04/2014 05:12 EDT

3 clefs pour communiquer en Inde

Avec un marché intérieur de 1,2 milliard d'habitants, le pays attire. Mais l'Inde n'est pas le Canada. La communication présente des différences de taille. Leur non-respect mettrait en péril tout projet d'implantation sur place. Relationnel, notion de temps et harmonie des relations constituent trois sujets clefs.

Relations humaines pour priorité

« Vous êtes marié ? Et combien d'enfants avez-vous ? ». Des questions qui peuvent surprendre les Occidentaux alors qu'ici, elles sont la norme de toute rencontre. Message reçu: les barrières entre vie personnelle et professionnelle les sont absentes. S'intéresser à la famille de votre interlocuteur est d'importance. Plus généralement, sa vie doit être un sujet de conversation à lui seul.

Une réunion, aussi professionnelle soit-elle, s'articulera autour d'une « découverte de l'autre », confie Jasmine Pereira (consultante en communication basée à Mumbai). Avec du recul, le concept est plus profond. Dictée par la pratique des castes durant des siècles, la société indienne s'organise autour de rangs sociaux bien déterminés. De manière naturelle, votre interlocuteur ressent le besoin de vous positionner, pour mieux vous comprendre.

D'autre part, la notion de réseau est d'importance en Inde. Vos connaissances jouent un rôle prépondérant dans votre réussite. Établir une relation forte est à ce titre un enjeu pour tout indien. Shashank Gupta est cofondateur d'Isra - entreprise spécialisée en ressources humaines et développement personnel. Confirmant ces propos, il ajoute que la jeune génération communique plus directement. De manière plus tranchante, accordant plus d'importance à la valeur temps. L'incompréhension générationnelle est proche.

2014-02-19-CommunicationIndia.jpg


Perdre patience: une erreur

Fait indéniable: nos perceptions de la valeur « temps » sont différentes.

Pour autant, perdre patience et presser votre interlocuteur se révèle néfaste. La finesse doit être de mise. Aborder le sujet de manière détournée permettra de comprendre l'origine du problème. Des solutions pour le résorber pourront alors être envisagées. Toujours en prêtant grande attention à ne pas froisser votre interlocuteur. Lui faire perdre la face, sonnerait la fin de vos relations.

L'harmonie collective, un concept à respecter

A l'instar de nombreuses cultures asiatiques, « dire non » est un concept encore méconnu. La confrontation s'esquive par tout moyen. En résulte une communication indirecte selon Shashank Gupta. Vue du Canada, cette attitude s'assimile à une hérésie. Mais en Inde, ce concept prend un tout autre sens. Les relations inter-personnel les s'en trouvent apaisées. Les problématiques semblent être résolues en douceur et dans le calme. En apparence du moins. L'aspect négatif est révélé à demi-mot par Shashank Gupta. La communication en entreprise se veut exclusivement verticale. Ce n'est qu'exceptionnellement qu'un ordre sera commenté. Utile pour la direction, beaucoup moins pour la créativité des choix quotidiens de l'entreprise. Là encore, une jeune génération moins traditionaliste émerge. Elle brise les codes, avide de contact direct et sans tabou. Mais le changement sera long.

2014-02-19-CommunicationInde2.JPG


Solidement ancrées dans la société indienne, les croyances et religions requièrent votre attention. En considérer les principaux événements vous évitera bien des désillusions. L'attention sera aussi perçue comme une marque de respect envers la culture du pays. Un bon point pour vos futures transactions !

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le tour du monde de l'entrepreneuriat de Sébastien Chatelier

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?