Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.
Les blogues

#Fed2015: Mulcair et le niqab

Reste juste à voir si ces discussions sur le niqab sauront réellement profiter au rendement du Bloc québécois une fois le 19 octobre arrivé.

Cette semaine en politique électorale, les partis se sont tant bien que mal positionnés sur l'économie, les propos de Stephen Harper furent qualifiés de racistes et offusquants par un chef de la communauté Mi'kmaq, et la Cour d'appel du Canada s'est aussi prononcée sur la place du niqab au Canada et plus précisément, aux cérémonies d'assermentation du pays.

Sensible aux questions d"identité québécoise, la twittosphère s'est vite animée.

En observant les données capturées et analysées par la technologie Nexalogy pour la période du 15 au 23 septembre, on observe quelques statistiques intéressantes qui nous offrent un portrait révélateur de l'importance relative du débat sur le niqab au Québec. Il faut croire que la commission Taylor-Bouchard sur les accommodements raisonnables n'est jamais bien loin dans notre mémoire collective.

Premier indice: niqab se trouve au 4e rang des mots les plus utilisés de la semaine. Le deuxième indicateur: on retrouve aussi le hashtag #niqab parmi les 10 plus important pour cette même période.

De plus, le sujet s'est faufilé au cœur de plusieurs autres conversations et discussions politiques tenues dans la twittosphère. D'ailleurs, cette carte lexicale nous démontre sa présence importante en démontrant son étendue sur une grande partie de la surface horizontale, ou de la «géographie lexicale» du réseau.

Le sujet a aussi suscité beaucoup d'engagement et de dialogue, encourageant une hausse dans le niveau de réponses et des discours plus passionnés qu'à la moyenne. Ce tweet, par exemple, a engendré plus de 14 allez-retours:

Et dans le palmarès des tweets les plus partagés de la semaine, 3 sur 5 impliquent le port du niqab.

Polarisation NDP et Bloc

Aussi emporté par le courant du moment est le chef du NPD Thomas Mulcair, qui semble s'être retrouvé au milieu d'une campagne de polarisation entre son parti et le Bloc québécois. Vu comme ayant supporté le port du niqab aux cérémonies d'assermentation, Mulcair fut aussi pointé du doigt par d'anciens collègues affirmant que ce dernier avait précédemment supporté la privatisation du Mont Orford - malgré avoir dit le contraire dans son autobiographie. Les partisans du Bloc en ont profité pour positionner leur parti comme seule réelle alternative à Harper ayant le réel bien-être des Québécois à cœur.

Espérant peut-être s'attaquer à l'avantage du NDP dans les sondages au Québec, la campagne du Bloc semble être passée à l'attaque. Reste juste à voir si cette discussion Twitter sur le niqab saura réellement profiter au rendement du Bloc une fois le 19 octobre arrivé.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.