LES BLOGUES
13/08/2015 10:41 EDT | Actualisé 13/08/2016 05:12 EDT

#elxn42 et #fed2015 cette semaine: des fantômes, des vampires et la FTQ

Nous avons utilisé la technologie nexalive.com, une plateforme d'analyse et d'agglomération de données partagées sur les médias sociaux, pour vous offrir une vue d'ensemble des conversations et débats ayant animé Twitter cette semaine. Voici donc le premier billet d'une série de blogues sur les faits saillants du dialogue politique, québécois et canadien, occupant la sphère Twitter et médiatique.

Vous l'aurez deviné, la grande annonce de Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ, n'est pas du tout passée inaperçue sur Twitter cette semaine. De plus, de nouvelles affiches électorales ont fait jaser - ou rire - et un débat public a vite alimenté le discours en ligne. Ça y est, messieurs-dames; nous sommes officiellement en période électorale.

Tout comme les mouvements #BlackLivesMatter et #StopGamerGate, le discours tenu sur nos médias sociaux nous offre un réel éventail des questions posées et des échanges initiés sur les sujets de l'heure. Nous avons donc utilisé la technologie de Nexalogy, nexalive.com, une plateforme d'analyse et d'agglomération de données partagées sur les médias sociaux, pour vous offrir une vue d'ensemble des conversations et débats ayant animé Twitter cette semaine. En honneur des élections fédérales qui frappent maintenant à nous portes, on vous propose une série misant sur les faits saillants du dialogue politique, québécois et canadien, occupant la sphère Twitter et médiatique.

Alors. On se lance?

Bien sûr, il faut tout d'abord faire le point sur l'annonce de la FTQ offrant publiquement sont support stratégique soit complet ou partiel au NPD. Furieuse, la communauté Twitter en support du Bloc québécois s'est vite prononcée. Comme le démontrent nos statistiques, l'acronyme FTQ ne se retrouvait pas parmi carte lexicale de 150 mots du dialogue électoral avant l'annonce de Cadieux. Par contre, une fois l'article de La Presse publié, il s'est vite vu propulsé au 3e rang des mots à plus grande fréquence dans la sphère politique québécoise. Preuve à l'appui, voici un palmarès des mots les plus fréquents avant la sortie de la FTQ.

En contraste, voici le palmarès des mots les plus utilisés depuis la prise de position.

À titre d'exemple, voici certains des tweets post-annonce qui ont fait jaser.

Bien sûr, les Québécois ont toujours eu une relation plutôt passionnée avec leurs syndicats, un héritage bien légué par nos cousins les Français qui se traduit clairement dans l'univers Twitter. Mais alors que les médias traditionnels misaient toute leur énergie sur cette grande annonce, la communauté se rivait déjà sur d'autres nouvelles politiques et ludiques.

Côté publicité, les libéraux ont été taquinés de manière plutôt creative pour leurs nouvelles affiches.

Le NPD, de son côté, a été questionné pour son utilisation de l'image de Jack Layton - jugée de mauvais goût par certains dénonçant l'utilisation du portrait du chef défunt pour promouvoir un NPD que plusieurs jugent bien différent du parti de Layton.

La plus grande vague de partage à cet égard s'est faite au moment où le groupe d'humoristes québécois Les Justiciers Masqués (formé de Sébastien Trudel et Marc-Antoine Audette) s'est prononcé sur le sujet.

Comme le démontre l'infographie suivante, leur tweet a été parmi les plus circulés de la journée avec 168 partages en moins de 24 heures. Preuve que les artistes et représentants culturels du Québec ont leur mot à dire sur l'opinion publique et politique de la province.

Alors voilà, comme en toute bonne campagne électorale, ce fut une semaine bien mouvementée. Alors même que cet article est publié, le discours aura déjà grandement changé et évolué. Et vous? Avez-vous aperçu des conversations intéressantes qui nous ont échappées? Qu'est-ce qui vous préoccupe le plus en cette période d'#elexn42 au #polqc?

Ce billet a été écrit avec avec la collaboration de Sandra D'Angelo, analyste de données chez Nexalogy

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST