LES BLOGUES
04/11/2018 06:00 EST | Actualisé 04/11/2018 06:00 EST

Comment un petit chiot a changé ma vie et celle de ma famille

Si je devais vous convaincre d'adopter un chiot, je dirais que l'aspect positif est de pouvoir motiver vos enfants à sortir prendre l'air et à déconnecter des écrans.

À mon réveil, à peine sortie de ma chambre, je suis chaque matin accueillie par la joie de mon chiot qui saute sur mes jambes, tourne en rond autour de moi, mordille le bas de ma chemise de nuit.
Kim Partridge/Partridge-PetPics via Getty Images
À mon réveil, à peine sortie de ma chambre, je suis chaque matin accueillie par la joie de mon chiot qui saute sur mes jambes, tourne en rond autour de moi, mordille le bas de ma chemise de nuit.

Si j'avais su qu'un si petit toutou me procurerait autant de bonheur, j'en aurais adopté un depuis bien longtemps, ce qui m'aurait épargné des années de psychanalyse qui avaient abouti à quoi, de toute façon?

J'étais restée inconsolable d'un chagrin enfantin que seul mon petit chiot avait réussi à dissiper en entrant dans ma vie avec sa fragilité, sa maladresse et sa tendresse infinie à mon égard.

Être aimée à ce point, vous l'imaginez?

À mon réveil, à peine sortie de ma chambre, je suis chaque matin accueillie par la joie de mon chiot qui saute sur mes jambes, tourne en rond autour de moi, mordille le bas de ma chemise de nuit. Et vous savez quoi? Je m'empresse de le prendre dans mes bras tel un nouveau-né en l'embrassant avec un plaisir gourmand tant ses petites joues m'invitent à les couvrir de baisers.

Si je devais vous convaincre d'adopter un chiot, je dirais que l'aspect positif est de pouvoir motiver plus facilement vos enfants à sortir prendre l'air et à déconnecter des écrans.

Nous sommes allés chercher notre Loulou il y a une quinzaine de jours chez un éleveur et nous avons bien pris le temps de le choisir parmi ses frères et sœurs. À notre arrivée, alors que tous ces petits chiots se sont précipités sur mon mari, mon fils et moi pour quémander notre attention et nos caresses, Loulou est resté seul, en retrait, comme si toute cette agitation le laissait stoïque: à quoi bon s'exciter, il savait que son heure viendrait.

C'est cette discrétion, ce manque d'arrivisme et cette forme de sagesse qui m'ont fait craquer pour Loulou.

Et depuis son arrivée chez nous?

Loulou m'a reconnectée à la vie simple, au plaisir de prendre soin d'un tout petit qui a besoin de moi, au plaisir de sortir dans le jardin tôt le matin et tard le soir, d'entendre les chants des oiseaux, de sentir le parfum de l'herbe humide et, malgré la fraîcheur automnale, de me réjouir de le voir jouer parmi les fleurs et explorer comme une jungle le potager.

Je suis tout simplement émerveillée par ce petit chiot qui a changé ma vie et, chaque jour, j'observe que notre Loulou fait de grands progrès, mis à part les angles de meubles en bois qu'il ne peut s'empêcher de ronger, le bas de ma chemise de nuit qu'il a fini par trouer avec ses petites dents de lait et les lacets de mes Stan Smith qu'il mâchouille dès que j'ai le dos tourné, il est de plus en plus sociable avec les autres chiens quand nous le promenons et nous pouvons lui faire parcourir des distances de plus en plus longues.

C'est un compagnon qui responsabilise les enfants et qui les connecte à la nature en leur apprenant à prendre soin d'un petit être vivant.

Si vous avez des enfants et que je devais vous convaincre d'adopter un chiot, l'aspect positif numéro un dont je vous ferais part est le fait de pouvoir motiver plus facilement vos enfants à sortir prendre l'air et à déconnecter des écrans. Chaque matin et chaque après-midi, mon fils se réjouit de sortir Loulou avec moi et pour l'instant sa motivation ne s'essouffle pas. À nous, les balades sur le port et dans les parcs de la ville, nous l'avons même emmené au stade municipal, histoire de le faire courir un peu sur la piste d'athlétisme. Pas question qu'il reste assis sur mes genoux à longueur de journée.

En petit deux, je dirais que c'est un élément qui dynamise toute la famille, et même le couple. Quand on a une vie de famille bien installée, quand pointe la déprime, on pourrait être tenté d'avoir une aventure extra-conjugale, mais je ne vous raconte pas les soucis, alors qu'avec un chiot, vous avez l'affection, l'amour inconditionnel et la fidélité à domicile!

Et enfin, je dirais que c'est un compagnon qui responsabilise les enfants et qui les connecte à la nature en leur apprenant à prendre soin d'un petit être vivant. Si j'ai un petit conseil à vous donner, contrairement à moi, prenez un peu de recul: il s'agit d'un petit chiot. Pas la peine de le couver comme un nourrisson ni de délaisser mari, enfants et chats depuis que cette petite boule chaude a fait jaillir la vie, dans votre coeur et dans votre foyer, avec sa force et son imprévisibilité...

À LIRE AUSSI:

» Des pays se mobilisent pour encourager la marche et le vélo, où en est le Québec?
» Jugement Grenier: il y a 10 ans, l'aboutissement d'une lutte épique
» Société, tu dois faire un examen de conscience