LES BLOGUES
18/08/2018 06:00 EDT | Actualisé 18/08/2018 06:00 EDT

«Imbattable»: le plus grand des super-héros

Imbattable est un peu bedonnant, il n'a pas d'identité secrète et il vit son quotidien au vu et au su de ses voisins.

Quel est le super-héros le plus puissant, le naïf Superman, le bestial Wolverine, le ténébreux Batman, l'assommant Thor, l'élégant Panthère noire, l'enthousiaste Spider-Man, le parodique Superdupont ou le très droit Captain America?

Eh bien non vous ne l'avez pas, le plus grand des super-héros ne fait pas partie de cette liste. Il se nomme Imbattable et il est Français. Et non seulement il vient de l'Hexagone, mais en plus, loin de combattre le mal dans les grandes mégalopoles déshumanisantes américaines, il lutte contre le crime de proximité dans une petite ville française aussi anonyme que dortoir. À l'occasion du dernier Festival BD de Montréal, nous avons rencontré son créateur Pascal Jousselin.

Discussion autour du plus surprenant super-héros de papier.

Dupuis

Surprenant parce qu'Imbattable est un peu bedonnant, qu'il n'a pas d'identité secrète, qu'il vit son quotidien au vu et au su de ses voisins et qu'il s'associe régulièrement dans sa croisade contre les vilains à certains de ses collègues comme Toudi et Pépé Cochonnet.

Imbattable, lui, a le pouvoir le plus puissant du 9e art: celui de se projeter dans les cases et d'influencer le déroulement du récit.

Si Toudi maîtrise la perspective et Pépé Cochonnet a le pouvoir de la parole qui, comme chacun le sait est beaucoup plus puissante que les armes les plus destructrices présentes et à venir, Imbattable, lui, a le pouvoir le plus puissant du 9e art: celui de se projeter dans les cases et d'influencer le déroulement du récit. Un atout qui lui permet de revisiter constamment ses intrigues et de nous déstabiliser en offrant une «lecture libre».

«Cette expression ne vient pas de moi, c'est une invention d'un journaliste qui m'avait interviewé. Je ne me suis jamais posé la question si c'était une lecture libre ou non. À vrai dire Imbattable est né d'une manière récréative. Je ne me prévoyais pas en faire une série. C'est après avoir envoyé les deux premières planches à la rédaction de Spirou que j'ai commencé à entrevoir son potentiel. J'ai donc travaillé au début de façon instinctive, je n'avais pas de réflexions à propos de mon personnage», précise d'entrée de jeu le bédéiste.

«Mais effectivement, à partir du moment où on a un héros dont le pouvoir est de passer de case en case comme il le souhaite, on brise le rythme de la lecture et on amène le lecteur à lire les planches dans des sens différents, d'où j'imagine l'expression de lecture libre.»

Dupuis

Cette stratégie lui permet de bousculer nos conceptions du gag, en refusant par exemple le sempiternel punch final, un peu comme les Monty Python de jadis, et en offrant un environnement totalement décalé et résolument absurde. «La comparaison avec les Python me flatte beaucoup, j'aime bien ces humoristes. Mais il faut savoir que j'ai déjà un humour en retenu. Je ne suis pas un adepte du gros gag. J'aime bien jouer sur le décalage, par exemple Imbattable ne quitte jamais son costume, il fait son épicerie lui-même, il dine le dimanche chez sa maman, il habite dans un petit pavillon dans un petit lotissement, pas dans une mégalopole comme Gotham.»

Ses courtes histoires se construisent donc en diapason avec cet univers, loin de celui de ses super-confrères Américains, sans toutefois ne jamais tomber dans la parodie à la Superdupont. Au contraire, on sent chez le bédéiste un véritable amour, ce qui n'est pas toujours l'apanage des parodistes, pour son petit monde qu'il construit et enrichit de gag en gag.

Fluide glacial

En parcourant les deux excellents tomes d'Imbattable on ne peut s'empêcher de penser aux Fred, Marc-Antoine Mathieu, Winsor McCkay et au Hergé de Quick et Flupke qui ont fait exploser le cadre de la case et bouleverser nos évidences figées de lecture. «Imbattable n'aurait pas existé s'ils n'avaient pas été là. Je ne suis pas le seul qu'ils ont influencé. Mais à la différence des autres qui ont une démarche semblable, ce qui m'intéressait c'était d'intégrer cette relecture dans un univers aussi typé que celui de la BD franco-belge style Spirou

Ce qu'il réussit admirablement offrant aux lecteurs des petits trésors d'ingéniosité qui bousculent nos certitudes narratives tout en gardant un sympathique coté respectueux de la grande tradition Dupuis.

Alors qu'on pourrait penser instinctivement à Fluide Glacial pour accueillir les aventures de notre voisin super-héros, c'est plutôtSpirou qui l'a vu naître. Un choix qui pourrait surprendre les néophytes qui associent l'illustré de Marcinelle à une bande dessinée plus traditionnelle. «Pas du tout», s'objecte le bédéiste, qu'on connait aussi pour son travail à l'atelier Mastodonte, autre série humoristique phare du journal, qui insiste sur la tradition d'impertinence du magazine qui a aussi accueilli l'humour déjanté de l'homme aux phylactères, les iconoclastes Hauts de page de Yann et Conrad ou encore les pitreries cyniques du Trombone illustré.

«Je crois que c'est avant tout mon décorum très Spirou qui a séduit le rédacteur en chef. Mais je dois préciser que j'ai grandi avec lui, c'est en le lisant que j'ai voulu devenir auteur de BD. Quand j'ai imaginé Imbattable, le style Spirou s'est imposé naturellement.»

Fluide glacial

Mais qu'il soit né chez Spirou ou Fluide Glacial importe peu. L'important, c'est que chaque tome d'Imbattable est un véritable délice d'humour et de malice, un vent de fraicheur résolument moderne qui renoue avec la grande tradition«spirouesque» des années 50, 60 et 70, quand les séries exceptionnelles remplissaient chaque nouveau numéro de la revue de Marcinelle et que les gamins, les ados et les adultes appréciaient sa lecture, sans jamais tomber dans la nostalgie d'un passé glorieux.

Une grande série pour un grand créateur.

Les deux tomes d'Imbattable sont disponibles chez Dupuis.

À LIRE AUSSI:

» «Boni»: Euh... quoi de neuf, docteur?
» «La tragédie brune»: le prix du silence
» «Vince Taylor, l'ange noir»: chassé du paradis

À VOIR AUSSI: