LES BLOGUES
19/04/2019 06:00 EDT | Actualisé 19/04/2019 06:00 EDT

Notre-Dame de Paris: l'indécence et la place de l'humain

Les riches familles exemptées d'impôt sur la fortune se drapent dans un élan de générosité de façade au lieu d'agir concrètement par des actes de pures bontés et solidarité humaine. Quel monde triste et désolant.

MICHEL EULER via Getty Images
Cette photo prise le 18 avril 2019 montre la cathédrale Notre-Dame de Paris trois jours après l'incendie qui a ravagé le chef-d'œuvre gothique vieux de 850 ans, détruisant le toit et provoquant l'effondrement du clocher au centre de la capitale française Paris.

Ce lundi 15 avril 2019, la France a connu un drame architectural et historique. En effet, la cathédrale Notre-Dame de Paris a été la cible d'un incendie ayant fait peur pour sa disparition totale du paysage parisien. Cette œuvre architecturale, dont la première pierre fut déposée en 1163 (date reconnue comme telle), en présence du pape Alexandre III. Dans ma jeunesse, j'ai eu l'occasion de voir et de visiter cette cathédrale lors d'un voyage scolaire à Paris. J'en garde une idée et un souvenir grandiose.

Néanmoins, laissez-moi être perplexe et choqué des réactions dans le monde. Certes, il s'agit d'un monument historique relatant un pan de l'identité française. Mais, je dois avouer me sentir quelque peu tourmenté par les évènements, par les faits ayant suivi ce terrible incendie. Un incendie ayant certes touché émotionnellement les férus d'architecture, d'histoire et de patrimoine, mais n'ayant pas occasionné de décès à proprement dit.

SUR LE MÊME SUJET:

» Reconstruire Notre-Dame en cinq ans: est-ce bien réaliste?

» Voyez les images de l'effondrement de la flèche de Notre-Dame de Paris

» Comment se fera la restauration de Notre-Dame de Paris et à quel prix?

» Notre-Dame de Paris : l'incendie éteint, les dons affluent pour la reconstruction

Ainsi, face à cet évènement tragique, architecturalement parlant, je sens comme une colère et une incompréhension. Comment se peut-il que des sommes aussi grandes soient récoltées en si peu de temps pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris alors qu'il est complexe et ardu de récolter des sommes pour des associations ou fondations œuvrant pour le bien-être ou la vie décente des gens, des humains?

À peine quelques heures après l'incendie (moins de 24 heures), il y avait déjà une somme de 300 millions d'euros promis (+/- 454 millions de dollars canadiens). Le lendemain, les journaux annonçaient environ 600 millions d'euros (+/- 1 milliard de dollars canadiens). En date du 18 avril 2019 matin, la somme avoisinait le 900 millions d'euros. La richissime famille Pinault (propriétaire d'Artemis et Kering) a promis 100 millions d'euros dans la nuit de la tragédie. Elle fut suivie par la famille Arnault, Bettencourt, et ce, dans des enchères financières de la famille donnant le plus d'argent. La famille Pinault a même signalé qu'elle renonce au cadeau fiscal sur les dons, pour la bonne cause. Ne devrions-nous pas les remercier, cette famille dont Médiapart (journal français d'investigation) annonça notamment qu'elle avait contribué à de l'évasion fiscale pour Gucci?

Dans cette surenchère des dons des richissimes familles de France, il y a comme une indécence malsaine.

La France vit depuis des semaines au rythme des gilets jaunes, ces individus demandant plus de justice fiscale. Ces travailleurs aspirant à une vie décente. Ces retraités ne pouvant pas vivre de leurs retraites tant méritées. Pour eux, pas un centime. Que dire alors du président Macron aux larmes presque à la soirée de la tragédie? Pleurer pour une cathédrale, mais rire au nez des gens vivant dans la misère sociale. Quelle belle France! Dans quel monde vivons-nous?

J'ai juste envie de rappeler quelques faits qui devraient nous questionner sur la volonté et la décence.

En France, selon l'INSEE, environ 18% des citoyens vivent sous le seuil de pauvreté (montant de moins de 1026 euros par mois pour vivre, soit 1550$ canadiens environs); 35% des familles monoparentales vivent dans la pauvreté; 38% des chômeurs sont aussi en dessous du seuil de pauvreté. Pour l'année 2017-2018, les Restos du Cœur ont récolté un petit montant de 87 millions d'euros pour aider les familles, les individus à avoir un repas ou un logement. Nous sommes loin du 100 millions ou du 200 millions donnés gentiment par la famille Pinault ou Arnault.

Il y a, dans cette tragédie, une forme d'indécence et d'hypocrisie. Même si Notre-Dame de Paris est une œuvre d'art, elle n'en reste pas moins un édifice constitué de pierres.

Nous devrions nous offusquer de la pauvreté, des injustices, des familles ne pouvant se nourrir ou se vêtir décemment. Il est aberrant que tant de personnes meurent chaque jour de faim, de soif, de froid et dans des conditions impensables, alors que des millions seront donnés pour rénover la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Les priorités et les intentions ne sont-elles pas aux mauvais endroits, aux mauvaises places? Ne faudrait-il pas justement injecter des millions dans le système de soins de santé, dans l'éducation, dans l'augmentation des aides sociales diverses ou dans les infrastructures étatiques et publiques répondant aux besoins de la population?

Notre-Dame de Paris est importante pour la beauté architecturale, pour la pensée historique et l'identité de la France, à travers le monde. La vie décente de l'Humain devrait être, cependant, la priorité de tous.

Malheureusement, j'en doute fortement à la vue des actualités récentes et des sommes indécentes énoncées. Les riches familles exemptées d'impôt sur la fortune se drapent dans un élan de générosité de façade au lieu d'agir concrètement par des actes de pures bontés et solidarité humaine. Quel monde triste et désolant.

Notre-Dame de Paris, dans cinq ans, sera peut-être reconstruite selon le président Macron. Dans ce même laps de temps, la sécurité sociale sera détruite entraînant de plus en plus d'inégalités et de pauvreté.

Galerie photo Incendie à Notre-Dame de Paris Voyez les images

À LIRE AUSSI:

» Le faux «consensus» montréalais contre la laïcité

» Québecor/Bell: un bras de fer qui cache la vraie menace

» Autopartage: constructeurs et concessions automobiles ont un rôle à jouer

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.

Les plus récentes actualités entourant l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris: