LES BLOGUES
27/08/2018 10:46 EDT | Actualisé 27/08/2018 10:47 EDT

Début de campagne électorale pour une petite politique

Ce début de campagne est mis sous le signe de la petite politique. J'ose croire qu'un changement s'opérera et que la grande politique refera surface.

Quand les politiciens arrêteront-ils cette petite politique, partisane, pour proposer de vrais projets de société?
LA PRESSE CANADIENNE
Quand les politiciens arrêteront-ils cette petite politique, partisane, pour proposer de vrais projets de société?

Depuis le 23 aout 2018, nous avons commencé officiellement la campagne électorale menant à l'élection du futur gouvernement provincial, le 1er octobre 2018. Nous avons, devant nous, 39 jours de promesses et de tournées des villes au Québec. Chaque ville, chaque quartier aura l'occasion de rencontrer leurs élus, ces gens que vous ne voyez jamais sauf en période électorale. Mais, c'est le jeu électoral, n'est-ce pas?

Sur la base des derniers sondages, la Coalition avenir Québec demeure en tête des intentions des votes avec 36%, et ce, devant les trois autres grands partis médiatisés: le Parti libéral du Québec (29%), le Parti québécois (18%) et Québec solidaire (11%). Si la tendance se maintient jusqu'au jour J de l'élection, nous aurons la chance (ou malchance, à chacun son point de vue) d'avoir un gouvernement caquiste, mené par François Legault.

Cependant, ce qui m'interpelle et devrait en faire de même auprès de chaque citoyen, ce sont les premières sorties lors de ce début de campagne officielle. Je ne parle pas des éternelles orientations de chaque parti en lice ni du programme que nous pouvons lire sur le site web. Non, je veux vraiment m'attarder sur les propositions faites dans les médias ces derniers jours, ces dernières heures.

Parti libéral du Québec

Comme son slogan l'indique, le PLQ désire rendre la vie plus facile aux citoyens, et ce, après avoir coupé et démantelé une partie des structures en place. Certes, ces structures devaient connaître des changements, mais pas au détriment des patients, des usagers et des citoyens. Mais, oublions cela chers citoyens, le PLQ va maintenant vous faciliter la vie. Comment compte-t-il s'y prendre?

Très simple, le PLQ propose notamment de donner 150$ à 300$ par enfant pour les familles, peu importe la raison de son utilisation, s'il est de nouveau élu au 1er octobre 2018. Merveilleux, non?

Ce n'est pas tout, le PLQ promet aussi de fournir une deuxième carte maladie pour les enfants vivant dans des familles recomposées et séparées. Ainsi, plus besoin pour le père ou la mère de courir après la carte-soleil.

La vie ne sera-t-elle pas plus facile de cette façon pour chaque Québécois?

Coalition avenir Québec

Pour la CAQ, c'est «Maintenant» son tour. Monsieur Legault veut diriger le Québec et pour cela, il propose de renommer les CHSLD (Centre d'hébergement de soins de longue durée) en «Maisons des aînés». Avez-vous vu la vidéo de présentation de ces futures «maisons»?

Celles-ci seraient climatisées, de plus petites capacités et proposant des repas adaptés et du personnel en suffisance. Mais, attention, il s'agit de «donner à ceux et celles qui ont travaillé sans compter...» Est-ce que ces «maisons des aînés» pourront accueillir des personnes n'ayant pas pu travailler en raison de problématiques physiques ou mentales?

La CAQ parle des personnes âgées, c'est très bien, mais il oublie peut-être que les CHSLD hébergent aussi des personnes plus jeunes n'ayant pas la possibilité de demeurer à domicile suite à un handicap physique ou une maladie. Une personne d'une quarantaine d'années pourrait-elle aller dans de telles «maisons» sans être une aînée?

N'est-ce pas aussi Monsieur Legault qui ne voyait pas l'utilité de la climatisation dans les CHSLD en 2002...? Il faut dire qu'en raison des canicules, c'est un terrain propice pour ce genre de propositions de propagande et de marketing. Nous retrouvons bien ici le gestionnaire d'Air Transat.

Parti québécois

Demeurez prudent, car avec le PQ, c'est du sérieux! Après tout, leur slogan le dit haut et fort «Sérieusement».

Ainsi, sous un gouvernement péquiste, finis les lunchs et les achats de fournitures scolaires pour les parents. Ouf, c'est ce que j'attendais du gouvernement. J'attendais avec impatience qu'il me libère de mes fardeaux existentiels des lunchs et des achats scolaires.

Sous un gouvernement du PQ, les parents pourront choisir entre faire les lunchs ou donner cette responsabilité à l'école. Les parents paieraient entre 1$ et 5$ en fonction des revenus pour un lunch à l'école, lunch qui sera équilibré (peut-être des purées de pommes de terre comme dans les CHSLD...).

Sous un gouvernement du PQ, les parents pourraient donner la charge des fournitures scolaires aux écoles également. Les parents choisiraient entre garder le 100$ actuel et acheter eux-mêmes les fournitures, ou laisser tomber ces 100$ et l'école fournirait (sans frais) un panier de fournitures scolaires.

La vie n'est-elle pas belle? Parents, vous serez libérés de ces fardeaux afin de passer plus de temps de qualités avec vos enfants.

Question: ne serait-il pas meilleur de travailler sur les heures de travail des parents ou la nécessité de cumuler deux emplois afin de pouvoir payer le coût de la vie? Ne serait-il pas plus logique d'adopter des mesures d'aides aux familles afin que celles-ci puissent passer plus de temps ensemble sans devoir choisir entre pertes de revenus et temps passés en famille?

Québec solidaire (QS)

Québec solidaire a tout compris. Après tout, ils viennent du vrai monde, du peuple. C'est pour cela que leurs premières propositions en début de campagne sont proches de nous, le peuple.

La première proposition vraiment intéressante est d'autoriser les compétitions de Ju-Jitsu au Québec. Cette décision est très appréciée de la part du Président de la fondation de Ju-Jitsu.

Deuxième proposition: rendre la langue des signes québécoise comme deuxième langue officielle (ou 3e, car ce n'est pas très clair pour QS si l'anglais est, ou non, une langue officielle au Québec).

Voilà deux propositions qui montrent bien que QS est proche du peuple et veut défendre ceux-ci.

Question: ne peut-on pas rendre plus accessible des services aux personnes ayant un problème de surdité sans proposer que la langue de signes devient une langue officielle? N'est-il pas préférable d'agir sur le fond au lieu de la forme?

****

Quand les politiciens arrêteront-ils cette petite politique, partisane, pour proposer de vrais projets de société?

Enfin, arrêtons le sarcasme et redevenons sérieux. Quand les politiciens arrêteront-ils cette petite politique, partisane, pour proposer de vrais projets de société?

Il fut un temps, les politiciens ou les futurs élus proposaient des idées rassembleuses et des idées pour une politique sur le long terme.

Ce début de campagne est mis sous le signe de la petite politique. J'ose croire et espérer qu'un changement s'opérera et que la grande politique (celle des projets) refera surface dans les jours ou semaines suivantes. Peut-être suis-je un rêveur? L'avenir me le dira.

À LIRE AUSSI:

» La politique de la vertu
» Trump: jurez-vous de dire la vérité?
» Gertrude, la butineuse

À VOIR AUSSI: