LES BLOGUES
29/01/2016 04:15 EST | Actualisé 29/01/2017 05:12 EST

Louis Morissette et Les Moustiques qui lui piquent

Le pauvre plaignant nous livre sa jérémiade: ses patrons l'ont condamné à embaucher un noir. Vite, passez la boîte de Kleenex!

Voilà que le mari de Véro, Louis Morissette, se vide le coeur en trois temps: dans la revue nommée pour sa célèbre conjointe, sur les ondes de Radio-Canada, et dans le grand journal.

C'est à cette échelle-là que l'homme, à qui sont accordées toutes les tribunes officielles, a le privilège de pleurnicher.

«...c'est l'attaque des moustiques qui piquent, picossent et bourdonnent jusqu'à te rendre fou au milieu de la nuit.»

~Louis Morissette, dans le dernier numéro du magazine Véro

Le pauvre plaignant nous livre sa jérémiade: ses patrons l'ont condamné à embaucher un noir. Vite, passez la boîte de Kleenex!

C't'à cause des Moustiques© sur Twitter que Monsieur le producteur de télé-dérision doit rompre l'uniformité raciale qui guette l'antenne du diffuseur public.

Voilà que la diversité entre au Bye-Bye par la porte d'en arrière, ainsi brisant l'omniprésence de visages blancs beiges et sans saveur multiculturelle.

«Notre télé est blanche comme les chemises de l'archiduchesse, à quelques exceptions près.»

~Stéphane Morneau dans le Métro, Sept. 2015.

Après moi, le déluge!

«Quelle sera la prochaine étape?» poursuit Morissette, semblablement marabout. «Nous devrons avoir un Noir, un blond, une Autochtone, une femme ronde, une personne handicapée, un sexagénaire...?»

Eh, oui. La diversité. Le reflet d'une réelle société. Un véritable cauchemar, n'est-ce pas?

Faut-il s'interroger sur un fantasme dans lequel la créativité dépend strictement d'un casting homogène. Dans quel Québec sommes-nous?

«Le petit écran québécois met inlassablement en scène du bon blanc de souche 100% approuvé par le conseil municipal de Hérouxville. »

~Pascal Henrard dans Urbania, janvier 2014.

Et quel est le Québec d'un avenir prometteur?

«Nous avons un bassin d'acteurs issus de la diversité. Je peux bien les proposer à tout le monde, mais si personne n'en veut...»

~Sophie Prégent, présidente de l'Union des artistes (UDA), janvier 2015.

Cet aveu de discrimination positive discrimination à découvert assurera l'hégémonie de souche québécoise, laquelle freine le progrès du Québec. Celle qu'on constate aux Prix Gémaux, aux Jutra, chez Radio-Canada, et j'en passe. C'est cette lâcheté artistique et culturelle que dénoncent inlassablement ces fameuses Moustiques©.

N'en déplaise à ceux qui narguent la dignité humaine, qui méprisent le multiculturalisme, qui pleurent l'absence du blackface à la télévision québécoise: les Moustiques© s'abreuvent allègrement de vos larmes.

{Signé}

Les Moustiques©

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Quoi regarder à la télévision québécoise en 2016? Voyez les images