LES BLOGUES
15/02/2014 06:18 EST | Actualisé 17/04/2014 05:12 EDT

Le moment où le <em>5 à 7</em> de RDS m'a déçu sur Facebook

C'est lorsqu'il y a des situations de dérapage que j'ai le goût d'intervenir. Sur Facebook, j'aime la page du 5 à 7 de RDS et c'est une publication pour mon dire, plutôt désolante qui m'est apparue dans mon fil de nouvelles cette semaine. En gros, Mathieu Proulx, ancien joueur des Alouettes de Montréal, pose la question suivante: «Une équipe professionnelle prend-elle un risque en sélectionnant un joueur gai?» Sur le coup, j'ai été choqué par la question, car elle sous-entend une certaine forme d'ambiguïté quant à la sélection d'un joueur homosexuel. Moi qui croyais que le talent était le seul critère quant à la sélection de joueurs d'une équipe professionnelle, faut croire que certains considèrent que non et c'est cela qui est encore plus choquant.

Sur le coup, je n'aurais pas écrit de billet pour expliquer la situation, pensant que c'était fort probablement une bulle inexplicable qui était passée au cerveau de l'administrateur de la page du 5 à 7. J'ai alors tout simplement commenté la publication en précisant qu'ils avaient du culot de simplement poser la question, car pour moi, c'était au plus haut point homophobe. Quelques heures plus tard, je retourne sur la publication du 5 à 7 et je me rends compte que mon commentaire a été supprimé. J'ai alors republié mon commentaire, voici ce que ça donne.

2014-02-14-1609632_10202386839904592_944869158_n.jpg

Il faut prendre la peine d'aller voir le genre de mythes qui se véhiculent sur cette publication, c'est plus que désolant. On peut penser au fameux moment de prendre la douche où les hétérofascites qui commentent affirment qu'ils ne veulent pas prendre leur douche avec des gais, car nécessairement ils leur sauteraient dessus. Ce que ces gens ne comprennent pas, c'est que les gais n'ont fort probablement pas le goût de simplement vous côtoyer étant donné votre étroitesse d'esprit si dégradante et pathétique.

Un second argument revenait à l'occasion, c'était celui où on stipulait que pour éviter certaines situations et anicroches, exclure les homosexuels serait préférable. Une fois de plus, c'est justement contre ce genre de mentalités que notre société devrait s'interroger. En ce moment même, nos gouvernements scandent haut et fort le droit des homosexuels aux JO de Sotchi en faisant flotter le drapeau arc-en-ciel à qui mieux mieux, mais, pourtant, des gens issus de cette même société, peu informés fort probablement, véhiculent et encouragent de l'homophobie. Je ne peux passer sous silence ce genre d'aberrations, car ce serait pour moi faire fi d'une situation où une communauté est brimée.

Si notre gouvernement provincial fait une campagne de sensibilisation pour changer les mentalités sur l'homosexualité, nous, en tant que citoyen, devrions avoir un sérieux examen de conscience lorsque ce genre de situations arrivent, et ce, autant sur la toile, à l'école, au travail, entre ami(e)s ou même en famille. Je ne veux pas niveler vers le bas, mais faire en sorte que la société évolue, avance, et ça commence par chacun et chacune d'entre nous.

Vous voyez, ce que RDS a fait, c'est entériner une question qui propage des mythes sur la communauté homosexuelle, et ça, c'est déplacé et inacceptable. Je suis encore déçu, car ladite publication Facebook est toujours en ligne, car après tout, ce n'est qu'une question «légitime».

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

15 sportifs ouvertement gais

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?