LES BLOGUES
14/08/2018 10:56 EDT | Actualisé 14/08/2018 11:05 EDT

L'offre de soins dentaires aux plus vulnérables est déplorable

L’état de la santé buccodentaire des résidents des centres d’hébergement et de soins de longue durée est déplorable, nous rappelle régulièrement l’Ordre des dentistes.

Les soins dentaires sont encore, et plus que jamais, le parent pauvre du système de santé.
Getty Images
Les soins dentaires sont encore, et plus que jamais, le parent pauvre du système de santé.

Le gouvernement du Québec laisse souvent entendre que l'austérité est derrière nous et que nous voguons désormais vers le réinvestissement dans les services de santé et d'éducation. Ce n'est pas tout à fait exact, car les soins dentaires sont encore, plus que jamais, le parent pauvre du système de santé.

Tous le reconnaissent: les soins dentaires sont essentiels à une bonne santé globale. Il y a longtemps que l'Ordre des dentistes du Québec nous a alertés à ce sujet. Je l'ai souvent répété moi-même.

Il faut craindre que le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) n'ait pas bien entendu ce message. Encore moins le ministre Gaétan Barrette qui, dans sa négociation avec les dentistes, semble rechercher les économies plus que les solutions.

SUR LE MÊME SUJET:
» Le gouvernement a-t-il une dent contre nous?
» Les dentistes exaspérés par les coups de gueule du ministre Barrette
» Les dentistes déposent officiellement leurs formulaires de retrait du régime public de soins

Nous demandons instamment au ministre de revoir son approche dans les négociations avec les dentistes pour éviter que les personnes les plus vulnérables, les enfants en bas âge, et les personnes bénéficiaires d'une aide financière de dernier recours en fassent les frais, et demeurent les victimes de l'austérité préconisée par le MSSS depuis 2015.

En tant qu'organisme représentant tous les usagers du réseau de la santé et des services sociaux, Les Usagers de la Santé du Québec croit que le MSSS doit présenter des offres raisonnables aux dentistes pour que les services dentaires essentiels à la population puissent être préservés et même améliorés. Il faut qu'une entente raisonnable et satisfaisante pour les parties, mais aussi pour les usagers du régime que l'on oublie trop souvent, soit conclue dans les meilleurs délais.

Une situation lamentable en CHSLD

Je profite de l'occasion de ce texte pour aussi déplorer que les personnes hébergées en CHSLD ont un accès très limité, voire aucun, à des soins buccodentaires adaptés à leur condition. Omettre de s'inquiéter et de s'occuper de la santé buccodentaire, c'est ignorer la dignité, la santé et la qualité de vie d'une personne.

L'état de la santé buccodentaire des résidents des centres d'hébergement et de soins de longue durée est déplorable, nous rappelle régulièrement l'Ordre des dentistes du Québec. Pour avoir siégé personnellement à leur Comité d'accès aux soins dentaires pour les clientèles les plus vulnérables, j'ai entendu des témoins qui nous ont brossé un tableau très sombre de la situation en CHSLD.

La douleur dentaire et la perte de dents empêchent ces personnes de se nourrir convenablement.

Les conséquences de ces problèmes buccodentaires pour les personnes âgées ne sont pas sans importance. On constate d'importantes douleurs, des infections comme des abcès dentaires, des problèmes de mastication, de nutrition, d'élocution, d'esthétique et d'estime de soi, de mauvaise haleine, de la confusion et de l'agitation dues à la douleur.

La douleur dentaire et la perte de dents empêchent ces personnes de se nourrir convenablement. Elles peuvent donc développer des carences nutritionnelles allant jusqu'à la dénutrition, qui entraîne une perte de masse musculaire et un affaiblissement du système immunitaire, rendant ces personnes plus susceptibles aux infections de tout genre, aux chutes, aux fractures et, par le fait même, plus à risque de morbidité et de mortalité.

Le manque d'hygiène buccodentaire entraîne des conséquences systémiques.

Le manque d'hygiène buccodentaire entraîne des conséquences systémiques telles que les pneumonies d'aspiration, les endocardites bactériennes, les bactériémies, les infections, les difficultés à contrôler le diabète ou encore certaines maladies cardiovasculaires.

À VOIR AUSSI: