LES BLOGUES
17/06/2016 10:10 EDT | Actualisé 18/06/2017 05:12 EDT

Le futur centre d'entretien du CSeries: un écran de fumée?

L'idée d'un centre de maintenance dédié au CSeries ne serait-elle pas simplement un écran de fumée pour mieux faire avaler la disparition d'Aveos?

Par voie de communiqué de presse, le maire de Mirabel, monsieur Jean Bouchard a répondu à la mairesse de Longueuil, madame Caroline St-Hilaire qui, dans un article du Journal de Montréal du 7 juin dernier appuyait les anciens travailleurs d'Aveos dans leur demande d'établissement du futur centre d'entretien du CSeries à l'aéroport de Saint-Hubert (CYHU), à une quinzaine de kilomètres au sud de Montréal.

Monsieur Bouchard rétorque qu'il serait plus logique d'établir ce centre d'entretien à l'aéroport de Mirabel (CYMX) à plus de 40 kilomètres au nord de Montréal, Bombardier y assemblant déjà ses CSeries et Pratt & Whitney Canada, ses moteurs, les PW1500G Pure Power.

Il rappelle, du même coup, que l'aéroport de Mirabel constitue un véritable pôle aéronautique qui regroupe déjà une quinzaine d'entreprises spécialisées en aéronautique dont Bombardier, Pratt & Whitney Canada, Turbomeca, Stelia mais aussi L-3 MAS et Avianor, spécialisées toutes deux dans l'entretien et la maintenance d'aéronefs.

Il est vrai qu'il serait plus logique d'établir ce centre d'entretien à Mirabel devenu depuis longtemps un aéroport industriel du fait de la proximité des lieux d'assemblage des CSeries et de ses moteurs P&W et des équipes techniques des deux constructeurs, mais aussi car aucun couvre-feu ne frappe la plate-forme aéroportuaire établie au milieu de nulle part, contrairement à l'aéroport de Saint-Hubert.

Mais le fond du problème réside dans le bien-fondé même de ce centre d'entretien dédié au CSeries. Ni Boeing, ni Airbus ne possèdent de centres d'entretien dédié à un modèle d'aéronef.

De plus, l'entretien des avions commerciaux est essentiellement réalisé soit dans les ateliers du transporteur dans le cas de ceux qui possèdent de telles installations comme Air France Industries KLM E&M, Delta TechOps, American Airlines MRO, Lufthansa Technik ou chez des tiers comme Haeco, AAR, GE Aviation.

De surcroit, par l'importance de sa commande de CSeries, Delta Air Lines confiera certainement à sa filiale Delta TechOps, l'entretien des aéronefs et de ses moteurs, ce qui en fera du même coup un centre accrédité de maintenance du CSeries et du PW1500G accessible aux opérateurs du cent places de Bombardier du monde entier.

L'idée d'un centre de maintenance dédié au CSeries ne serait-elle pas simplement un écran de fumée pour mieux faire avaler la disparition d'Aveos?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo La CSeries de Bombardier Voyez les images