LES BLOGUES
17/03/2013 12:02 EDT | Actualisé 18/05/2013 05:12 EDT

Soyons fiers des racines irlandaises au Québec

En cette St-Patrick, une fête qui a toujours été célébrée avec vigueur au Québec depuis le XIXe siècle, soyons fiers des racines irlandaises de notre peuple. La parade de la St-Patrick à Montréal est toujours un événement populaire fort couru et enjoué depuis 1824. Même la ville de Québec a relancé sa parade il y a deux-trois ans.

AP
IMAGE DISTRIBUTED FOR DIAGEO - Patrons enjoy a toast with pints of Guinness Stout as New Yorkers celebrate St. Patrick's Day one day early at Puck Fair, Saturday, March 16, 2013, in New York. (John Minchillo/AP Images for Diageo)

En cette journée de la Saint-Patrick, le saint patron des Irlandais partout dans le monde, il est important de remémorer à quel point la vague d'immigration irlandaise du XIXe siècle a façonné le Québec.

Il ne faut jamais oublier d'où certains d'entre nous viennent.

De 1844 à 1850, des centaines de milliers d'Irlandais frappés par une grave famine de la pomme de terre ont quitté leur pays pour se rendre au Canada en bateau, et ce dans des conditions plus que pitoyables (3000 milles dans des les cales).

Ma famille par exemple, a tout laissé derrière elle à Kilkenny en Irlande pour la ville de Québec et a dû transiter via la Grosse-Île, île de quarantaine. Juste en 1847, Grosse-Île a reçu 100 000 immigrants irlandais. De 1844 à 1850, on parle de près de 500 000 immigrants qui sont passés dans la capitale...alors que Québec ne comptait que 30 000 habitants. Sans compter les 5000 morts à Grosse-Île. Pouvez-vous imaginer cela ?

L'Irlande, elle, a perdu entre 1 et 2 millions d'habitants lors de la Grande Famine. Il y a 10 ans, le pays est revenu à son niveau de population de 1881...

Québec était une ville à majorité anglophone à l'époque de l'immigration irlandaise et était même plus importante que Montréal en raison de son port, qui était aussi un des seuls en Amérique à ne pas imposer de frais aux réfugiés.

Aujourd'hui, on estime que près de 30% des gens de la ville de Québec sont d'origine irlandaise, même si 98% de la population est maintenant francophone. Étant catholiques, les Irlandais se sont plus facilement intégrés au Québec en raison, entre autres, des mariages avec les canadiennes-françaises (majoritairement catholiques aussi).

Regardons juste la famille de mon père, John, qui est encore présente dans la région de Québec. Mon grand-père Leslie a passé toute sa vie en anglais alors que mon père a vécu en français presque toute son existence. Il a même fait ses études en français, tout comme moi. L'anglais, je l'appris en voyageant.

En cette St-Patrick, une fête qui a toujours été célébrée avec vigueur au Québec depuis le XIXe siècle, soyons fiers des racines irlandaises de notre peuple. La parade de la St-Patrick à Montréal est toujours un événement populaire fort couru et enjoué depuis 1824. Même la ville de Québec a relancé sa parade il y a deux-trois ans.

Connaître notre histoire est une grande richesse. Près de 15% des Canadiens sont d'origine irlandaise et 6% de la population au Québec.

Selon Bibliothèque et Archives Canada, «les Irlandais constituent le quatrième plus grand groupe ethnique du Canada et 4,5 millions de Canadiens ont déclaré être entièrement ou partiellement de souche irlandaise».

Cela fait réfléchir sur le sens de l'histoire.

Bonne St-Patrick à tous et toutes!