LES BLOGUES
28/06/2015 11:00 EDT | Actualisé 28/06/2016 05:12 EDT

Digérer la vie

Choisir est un privilège que peu de gens ont et ceux qui l'ont ne s'en servent pas assez souvent.

On ne prend plus le temps de digérer. Après le souper, combien de fois j'ai dû attendre pour jouer avec mon père pour qu'il «finisse de digérer». Je me demandais pourquoi, moi, je n'avais pas besoin de faire ça alors que lui ça semblait faire partie de son horaire quotidien.

Pourquoi digérer la vie?

Notre existence est ponctuée de haut et de bas, et ça débute quand notre paternel s'amuse à nous lancer dans les airs, encouragé à le refaire encore et encore à nous entendre s'époumoner de rire...

Chers papas, notez bien ce qui suit. Le rire bruyant des enfants à ce moment n'est pas un rire de plaisir mais plutôt un rire nerveux qui veut dire: «Dude, t'es mieux de pas m'échapper parce-que si c'est le cas, t'es l'prochain à mourir, y a maman qui nous regarde.»

On a tous des goûts différents selon son éducation, ses valeurs et ses expériences. Des choix devront être faits. De mauvais choix seront faits. Des résultats seront attendus. Des déceptions auront lieu. Si un choix a été fait, la déception importe peu. L'important, c'est de choisir. S'en faire pour ce que l'on peut contrôler. Certains n'ont que le choix de se demander quel pied ils déposeront par terre en sortant du lit.

On ne passe que 3% du temps à devoir faire un choix. C'est à dire renoncer au profit de quelque chose d'autre. Malheureusement la passion l'emporte trop souvent. Où j'ai pris mon 3%? Aucune idée. C'est un choix que j'ai fait. Avec un pourcentage, la crédibilité s'installe à tout coup.

Choisir est un privilège que peu de gens ont et ceux qui l'ont ne s'en servent pas assez souvent.

Y a de ces choix qui n'en sont pas.

3 ans

Gâteau au chocolat ou brocoli. Devinez qui l'emporte?

8 ans

Notre ami Tom est le plus gentil de tous. On aime Tom. Tout le monde aime Tom. Mais on se tenait avec Max car c'était plus plaisant. Pas mal plus plaisant. Car on sait à cause de lui que des grenouilles, ça explose. La gentillesse, ça se mesure pas. Des résidus de crapauds, oui.

16 ans

Notre mère aimait plus que l'on soit avec Marie-Pier car elle était blonde aux yeux bleus et l'appelait «Madame» avec une voix à donner le goût de faire un pique-nique dans une clairière. Elle venait s'asseoir avec elle pour discuter de tout et de rien et quittait en lui souhaitant une bonne journée! On était plutôt avec Christine la «grand noire en cuir qui mâchait trop sa gomme». Tout le monde aime le cuir.

30 ans

La p'tite famille qui est établie vers ce moment fait passer tes 10 amis de brosse à 2-3 amis réguliers où les soupers à la maison sont préférés aux beuveries à ne plus se rappeler où on est le lendemain. Et le lendemain du p'tit souper qui s'est fini quand même aux p'tites heures, les enfants sont debout à 6 heures et tu souhaiterais t'être réveillé ailleurs... mais ça passe... vers la fin de l'après-midi.

50 ans

Film d'action ou film d'amour? Film d'amo...zzzzzzz (On le finira demain).

85 ans

Là où décider de manger un biscuit soda après 19 heures devient un cauchemar et que le doggy style est seulement un style de chiot.

100 ans

Toi, t'es mon fils ou mon mari?

Maintenant.

La vie n'est pas une question de logique. Ce qui semble être une évidence pour tous, ne l'est plus lorsqu'on peut y être confronté.

Vous adorez la fraise, l'ananas ou la mangue? Vous avez tellement raison. Certains les détestent et en sont même allergiques.

Avec tous les regrets et ce qu'on a juré, personne n'aurait jamais eu un deuxième lendemain de veille. Une femme battue qui se fait battre une deuxième fois.

Tu sors d'un bar, la toast au beurre semble de mise pour calmer ta fringale nocturne. Tu recherches quoi? La poutine ou un shish-taouk boosté à l'ail.

On sort pour oublier son ex. On fait la fête. On boit. On s'amuse. On l'a enfin oublié! Moment d'accalmie. Pourquoi pas lui texter pour qu'il sache que je l'ai oublié. On consomme la vie par passion et par envie. La vie est semblable. On ne s'arrête pas aux résultats probables ou assurés.

On croque, on goûte, on avale parfois difficilement. La digestion suit son cours parfois de façon robuste et ce dû aux multiples évènements de notre vie. Alimentairement parlant, c'est pareil. Qu'importe la texture, l'allure, la beauté, le goût. Un aliment finira par être digéré et on en connait tous le résultat.

Vis tous ces beaux moments que la vie t'offre. Savoure-les. Prends-les. Profites-en. En souhaitant qu'au moment où tu les digéreras. Ce ne soit pas d'la merde. Tu ne pourras pas les flusher.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images