LES BLOGUES
03/09/2015 10:58 EDT | Actualisé 03/09/2016 05:12 EDT

Bêtise, vous dites?

Certains Sud-Coréens croient que la viande de chien permet de rehausser leur endurance à la chaleur.

Celles et ceux qui s'intéressent au bien-être animal sont servis, ces temps-ci. L'actualité regorge d'exemples où la bêtise humaine dépasse tout simplement l'entendement.

Un récent article de Liz Jones publié dans le Daily Mail illustre en effet le triste sort des éléphants dans les temples du Kerala, en Inde. Les éléphants sont régulièrement enchaînés à des arbres (parfois pendant plusieurs années sans interruption) et frappés avec des bâtons de métal. Plusieurs sont aveuglés temporairement pour développer leur dépendance complète à leur maître. D'autres se font briser une jambe pour favoriser leur soumission. Insérer un clou au-dessus d'un orteil est aussi une pratique courante. La blessure guérit avec le temps et les employés du temple n'ont qu'à appuyer à cet endroit pour assurer l'obéissance de l'éléphant.

Privés de nourriture adéquate et d'eau, les éléphants sont très populaires auprès des touristes. Ils représentent surtout une source de revenus importante pour les temples. Chaque éléphant (coût: 100 000 $) peut en effet générer environ 7 000 $ l'heure dans les mariages et les festivals. Entre octobre et mai, un éléphant participe généralement à 100 ou 150 festivals.

La situation des éléphants d'Afrique n'est guère plus reluisante. Avec la hausse du prix de l'ivoire sur le marché noir, le braconnage des éléphants atteint de graves sommets. La chasse excède le taux de renouvellement des pachydermes et les conduira vers l'extinction, si aucune mesure drastique n'est prise.

À ce rythme, le carnage ne s'arrêtera que lorsque les éléphants d'Afrique auront été entièrement massacrés. De 2010 à 2012, 100 000 éléphants ont été abattus par des braconniers pour leurs défenses d'ivoire. Ils sont tués à un rythme supérieur à leur taux de natalité, ce qui va inévitablement les mener à l'extinction à court terme.

«Les populations déclinent actuellement de 60 à 70% tous les dix ans, ce qui rend l'extinction de l'espèce probable dans un futur proche si le braconnage et le trafic d'ivoire ne sont pas arrêtés», a indiqué Peter Leimgruber, de l'Institut de conservation du Smithsonian.

En Corée du Sud, c'est plutôt la chaleur exceptionnelle qui justifie la bêtise collective. La viande de chien est en effet consommée toute l'année en Corée du Sud, mais elle l'est davantage durant les journées les plus chaudes de l'été (Bok-nal). Certains Sud-Coréens croient que la viande de chien permet de rehausser leur endurance à la chaleur. Séoul vit actuellement son été le plus chaud depuis 1994. La consommation de viande de chien est donc en hausse cet été.

Environ 2,5 millions de chiens sont électrocutés, pendus ou battus à mort chaque année pour alimenter le marché sud-coréen (la croyance étant que plus un animal souffre, plus sa viande sera efficace contre la chaleur).

Les lévriers de chasse d'Espagne ont aussi fait parler d'eux récemment. L'Espagne est en effet un des rares pays de l'Union européenne qui autorise la chasse avec des lévriers. «Il y a une profonde différence entre la ville et les zones rurales» [au regard du traitement des animaux], expliquait Silvia Barquero, vice-présidente du Parti de défense des animaux (Pacma).

Certains propriétaires entraînent leurs chiens en les attachant derrière une voiture et en roulant à 60 km/h, au risque de les traîner au sol. À la fin de la saison de la chasse, ouverte de novembre à février, beaucoup de propriétaires se débarrassent de leurs chiens. Plusieurs meurent pendus ou noyés.

Bêtise, vous dites?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les 100 espèces les plus menacées dans le monde Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter