LES BLOGUES
25/12/2017 09:00 EST | Actualisé 25/12/2017 09:00 EST

Paix sur terre aux hommes de bonne volonté!

Pour rassurer le monde, Beijing fait régulièrement profession de ses intentions pacifiques et altruistes.

Getty Images/iStockphoto

En cette journée de Noël, n'y a-t-il rien de plus précieux que la paix universelle? Je me tourne donc vers les préoccupations légitimes que beaucoup de personnes partagent quant à l'avenir du monde et au rôle que jouera la Chine dans les décennies à venir.

Dans les discours officiels chinois, on entend de plus en plus souvent la formule suivante : une invitation à partager une « une communauté de destin ». Elle exhorte ses voisins à bien accueillir son message, par exemple le Vietnam et le Laos, mais elle s'adresse aussi au reste de l'Asie et au monde entier. Cela nous rappelle un peu le slogan japonais des années 30 qui conviait les pays d'Asie à le rejoindre dans une Sphère de co-prospérité pour l'Asie de l'Est. Dans les deux cas, le discours fait référence, très explicitement dans le cas du Japon, mais plus subtilement dans le cas de la Chine, à un monde nouveau où les valeurs de l'Asie primeraient aux dépens de celles de l'Occident.

Il reste beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre ce monde nouveau. Plusieurs pays asiatiques se vouent une haine séculaire. Certains instrumentalisent le passé pour faire diversion sur leurs problèmes internes ou pour contenter des clientèles nationalistes à outrance. En outre, sur des questions de frontière et sur fond de courses aux armements, de nombreux conflits sont en gestation ou en phase de réchauffement. La paix est menacée à court comme à moyen terme.

Ce grand pays aura les moyens de jouer un rôle important pour la paix et le développement du monde au 21e siècle.

Pour rassurer le monde, Beijing fait régulièrement profession de ses intentions pacifiques et altruistes. On peut certes se féliciter des intentions bénignes de la Chine. Le monde ne demande qu'à la prendre au mot! Ce grand pays aura les moyens de jouer un rôle important pour la paix et le développement du monde au 21e siècle. Mais, pour que ce discours porte vraiment, il faut que tous les pays d'Asie comprennent que leur avenir dépend de leur capacité à vraiment enterrer le passé, à résolument tourner la page sur les moments les plus douloureux de leur histoire récente.

Après s'être fait la guerre trois fois de 1870 à 1939, c'est ce qu'ont fait la France et l'Allemagne, sous de Gaulle et Adenauer et leurs successeurs, au point où on parle aujourd'hui du couple franco-allemand et qu'on le présente comme le socle de l'Europe. Je ne sais pas si ce couple s'aime vraiment ou s'il a fait un mariage de raison! Mais, aujourd'hui, on commémore ensemble des conflits du passé que l'on ne veut plus jamais revivre. C'est un immense pas en avant vers la paix quand d'anciens ennemis dégagent une lecture commune de l'Histoire! Ces deux pays, longtemps considérés ennemis héréditaires, ont compris qu'ils avaient un destin européen commun et qu'ils gagneraient davantage à coopérer sur tous les plans à telle enseigne que, aujourd'hui, une nouvelle guerre franco-allemande est impensable. Au début, ce rapprochement a été fort critiqué, en France en particulier. Il fallait des hommes d'État d'une grande lucidité pour adopter cette attitude et s'en tenir à elle malgré les doutes. Qui, en Europe, pense aujourd'hui qu'on pourrait revenir en arrière?

Pour que l'Asie atteigne ce niveau de coopération, il faut que ses leaders franchissent le pas psychologique qui consiste en l'adoption d'une nouvelle vision du monde et d'une acceptation du passé, sans arrière-pensées. Que les débris du passé, barrières au développement de relations saines et fructueuses entre les hommes, ne servent plus qu'à assécher les marécages de l'amertume et à construire de nouvelles routes où les nations marcheront ensemble vers le futur!

Puissent les leaders des grands pays d'Asie entendre ce message et avoir la force et le courage de faire le premier pas! Alors là, vraiment, un nouveau monde, au destin commun et aux espoirs partagés, sera à notre portée!

Galerie photoLes billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images