LES BLOGUES
19/08/2016 08:55 EDT | Actualisé 19/08/2016 09:32 EDT

La fois où on nous a interdit, mon fils et moi, d'entrer dans une piscine en France

C'était il y a plusieurs années. Fiston avait peut-être 5 ou 6 ans. L'âge où rien n'est impossible et où l'on commence à comprendre que le monde des grands est parfois difficile à... comprendre.

C'était il y a plusieurs années. Fiston avait peut-être 5 ou 6 ans. L'âge où rien n'est impossible et où l'on commence à comprendre que le monde des grands est parfois difficile à... comprendre.

Il faisait chaud. Sans doute un peu de canicule. Nous étions en vacances. Le genre de moment où l'on n'a rien d'autre à faire que de somnoler sous les mirabelliers, de s'endormir un livre à la main, de digérer le pâté lorrain, d'entendre les cris des enfants dans le lointain. La campagne vosgienne était belle. Les enfants rêvaient de la mer. Nous avons décidé d'aller à la piscine.

On a pris l'auto. On a roulé à travers la campagne sèche sur la petite départementale. On s'est garé sous les grands arbres de la forêt de Contrexéville. Nous sommes enfin arrivés près de la piscine municipale installée sur les bords du lac de la Folie (ça ne s'invente pas).

Les filles sont allées du côté des femmes. J'ai pris fiston par la main et nous nous sommes dirigés vers le vestiaire des hommes. Nous nous sommes changés rapidement. Il n'y avait pas encore trop de monde. Tous les pores de notre peau frétillaient à l'idée de plonger dans l'eau.

C'est là qu'un sauveteur sévère est venu nous demander de quitter la piscine et de revenir avec une tenue plus décente. Ah, oui, c'est vrai, j'ai oublié de préciser que nous avions nos maillots bermudas comme tout le monde en porte en Amérique. Mais il n'était pas question de pénétrer dans la piscine avec de telles tenues. « C'est le règlement! » Et quand il y a des règlements, en France, on les fait respecter en vous regardant de haut, vous et votre fiston de 5 ou 6 ans, comme si vous veniez de commettre un crime. « Il est interdit d'avoir un bermuda comme maillot. » Pardon? Qu'entends-je? On ne peut pas avoir... Je demande de répéter. Si je comprends bien, mon fils et moi, nous n'avons pas le droit de porter notre maillot? Seul le maillot caleçon est permis. Euh? Pourquoi? « Pour des questions d'hygiène ». Je me retiens de dire au représentant de l'ordre que ce n'est pas un Français qui va m'apprendre l'hygiène. Je décide d'obtempérer. Puisque le bermuda est interdit, fiston et moi nous l'enlevons devant les yeux exorbités du sauveteur qui en perdait son sang-froid et son français... Si c'est interdit, on obéit et on enlève l'objet du délit. On est culotté ou on ne l'est pas.

J'ai bien vu que la blague ne lui plaisait pas. On a remis nos bermudas. On a quitté la piscine où nous n'étions pas les bienvenus. On a laissé les filles jouer dans l'eau. Et on est parti à la recherche d'un vendeur de moule-boules à la française.

Aujourd'hui, à la piscine du lac de la Folie, tous les hommes portent des bermudas...

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images