LES BLOGUES
19/06/2013 09:57 EDT | Actualisé 19/08/2013 05:12 EDT

<i>Man of Steel</i>: tonitruant


Un petit garçon découvre qu'il possède des pouvoirs surnaturels et qu'il n'est pas né sur Terre. Plus tard, il s'engage dans un périple afin de comprendre d'où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète et décide de devenir un héros afin de sauver le monde d'une destruction imminente.

À peine sept ans après le tiède et décevant Superman Returns de Bryan Singer, la Warner Bros récidive avec un nouveau film (le sixième en tout) basé sur le super-héros de la bande dessinée créée par Jerry Siegel et Joe Shuster. Ce reboot très attendu marque la collaboration entre Christopher Nolan (coproducteur et coscénariste) et Zack Snyder (300, Watchmen). Reprenant un peu la formule gagnante de Batman Begins, ce nouveau film se concentre davantage sur les origines de son héros et son combat contre les forces du mal. On a ainsi droit à un personnage plus sombre et tourmenté que dans les films précédents.

La première partie se révèle plutôt fascinante dans sa construction, mais tout s'écroule à mi-chemin lorsque le Général Zod (Michael Shannon, solide) révèle qu'il a l'intention d'utiliser une technologie de terraformation de la Terre en une nouvelle planète Krypton. Dès lors, le film sombre dans le purement spectaculaire avec une mise en scène survoltée qui détruit tout au passage. C'est bien simple, on se croirait davantage dans un nouvel épisode des Transformers que dans l'univers des D.C. Comics (le film ouvre d'ailleurs une porte aux futurs héros emblématiques qui pourraient cohabiter dans de futures aventures) ce qui est bien décevant, car la seconde moitié écrase au passage tout le potentiel de ce qui précède.

Cote: *** sur 5

«Man of Steel»: Superman revient