Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.
Les blogues

Olympus Has Fallen: Invasion américaine

Sorte de croisement entreet(un film insensé, mais jubilatoire avec ce bon vieux Chuck Norris), on ne peut pas dire quene manque ni d'action ni de subtilité. On se croirait de retour à la belle époque du milieu des années 1980.
This film image released by FilmDistrict shows Gerard Butler in a scene from
This film image released by FilmDistrict shows Gerard Butler in a scene from

L'ex-garde du corps du président des États-Unis (Gérard Butler) reprend du service et vient à la rescousse de celui-ci alors que ce dernier (Aaron Eckhart, correct) est pris en otage à l'intérieur de la Maison-Blanche par un dangereux commando de terroriste nord-coréen (mené par Rick Yune).

Sorte de croisement entre Air Force One et Invasion U.S.A (un film insensé, mais jubilatoire avec ce bon vieux Chuck Norris), on ne peut pas dire que Olympus Has Fallen ne manque ni d'action ni de subtilité. On se croirait de retour à la belle époque du milieu des années 1980 et en conflit de Guerre froide et de menace nucléaire avec ce thriller prévisible et manichéen.

Toujours est-il que le film carbure à la pétarade et à l'action violente et que la prise d'assaut de la résidence officielle du président des États-Unis en met plein la vue. Dommage que le reste se résume à une mission de sauvetage orchestré par le personnage de Gérard Butler qui va battre une armée de soldats à lui seul.

Patriotique et belliciste au coton, il manque une pointe d'ironie pour que ce film réactionnaire dépasse une idéologie pro-armement et pro-intervention américaine pour que ça passe inaperçu et que le produit soit plus digestible. La réalisation musclée d'Antoine Fuqua (Training Day, Tears of the Sun) ne joue guère de finesse et le jeu d'ensemble est dans le ton voulu. À voir à vos risques et périls.

Cote: ** sur 5

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.