LES BLOGUES
14/03/2013 03:46 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT

<i>Black Eagle</i>: décoiffant

Courtoisie

Deux frères d'armes rivaux de la patrouille acrobatique de l'armée de l'air sud-coréenne décident de mettre de côté leurs différends alors qu'ils s'unissent pour une mission de sauvetage périlleuse en territoire ennemi.

Également connu sous les titres R2B: Return to Base et Soar into the Sun, Black Eagle (à ne pas confondre avec le film d'action moche de 1988 avec un jeune Jean-Claude Van Damme) est un film d'action coréen. Bien qu'il rappelle largement le célèbre Top Gun de Tony Scott, Black Eagle (disponible cette semaine en format numérique au Québec) est en fait un remake actualisé de Red Scarf, un vieux film coréen de 1964.

Ce troisième long métrage du Sud-Coréen Kim Dong-won (My Boss My Teacher, Sorry for the City, tous deux inédits en Amérique du Nord) propose un nouveau mélange d'action, de romance et de comédie avec ce divertissement léger et efficace. Une bonne dose d'humour, des personnages unidimensionnels, mais attachants et d'impressionnantes séquences aériennes compensent en large partie pour un scénario mécanique et sans surprise au fort relent de patriotisme.

Les amateurs d'action devront un peu s'armer de patience, car, comme son modèle américain Top Gun, la majeure partie de l'action se situe dans la seconde partie du film. Mais le film livre la marchandise à ce sujet avec notamment une séquence de combats aériens à couper le souffle qui se déroulent en bordée et à l'intérieur même de la ville de Séoul. La superstar de la chanson Rain (vedette du film Ninja Assassin) tire aussi son épingle de jeu en jeune pilote de chasse prétentieux.

Cote: *** sur 5