HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

yemen

Alors qu'une grande partie du monde est occupée à lutter contre la COVID-19, de nombreux conflits ont toujours lieu, voire s'intensifient en pleine pandémie.
Dans les situations de crises actuelles, plusieurs dirigeants du Moyen-Orient et d'autres voudront cadenasser leur pouvoir, sous prétexte de stabilité et du bien public.
Le gouvernement yéménite, soutenu par l'Arabie saoudite, combat les rebelles Houthis, appuyés par l'Iran, dans une guerre.
C'est la meilleure façon de faire en sorte que les enfants réalisent leur plein potentiel, de briser le cycle de la pauvreté et d'offrir aux enfants des perspectives d'avenir.
22 millions de Yéménites, soit les trois quarts de la population, ont besoin d'une aide humanitaire. Plus de 11 millions d'entre eux sont des enfants.
«Les enfants vont mourir, soit de faim ou en raison du conflit.»
Peut-ĂȘtre que la paix au Proche-Orient surviendra lorsque les cƓurs parleront, les rancƓurs se rĂ©sorberont et les armes se tairont.
Les sept derniÚres années s'inscriront dans l'histoire comme celles d'une guerre sans précédent contre les enfants.
Au cours des 1 000 premiers jours du conflit, au moins 5 000 enfants ont été tués ou blessés, soit une moyenne de cinq enfants tués ou blessés par jour.
Le YĂ©men risque de couver une nouvelle gĂ©nĂ©ration d’extrĂ©mistes qui s’en prendra tant aux belligĂ©rants qu’aux pays qui les soutiennent.