vote souverainiste

Tous les souverainistes devraient investir le Bloc québécois, ou le soutenir. À tout le moins ceux qui ont la volonté réelle et sincère de travailler à faire avancer notre mouvement. Dans un esprit de dialogue, coopératif et proactif.
Et nous croyons que la prochaine avancée que nous souhaitons faire ensemble, soit de travailler sur une feuille de route commune, est emballante. Nous croyons surtout que ça vaut la peine d'essayer.
On a souvent demandé aux indépendantistes de «se remettre en question». Les partielles de lundi sont un témoignage probant de la nécessité des solidaires de faire de même. Il est plus que temps que QS cesse de s'isoler telle une secte, car dans l'état actuel des choses, tout le monde y perd.
Ce billet de blogue est une réaction à celui de Steve Fortin intitulé Québec solidaire, les deux pieds dans le marais... dans lequel il accuse encore le parti orange de tous les maux politiques du Québec, et cela en raison d'une défaite dans une partielle qui a battu des records d'indifférence.
Suivez-nous sur Twitter Abonnez-vous à notre page sur Facebook De Luc Picard à Lucie Laurier, en passant par Christian Bégin
Évidemment, tous connaissent l'engagement clair, net et déterminé de M. Parizeau à l'égard de l'indépendance. L'importance qu'il accordait aux plus jeunes générations est cependant moins connue.
MONTRÉAL - Une grand-messe indépendantiste se déroulera à Montréal les 20 et 21 septembre. Le Nouveau Mouvement pour le Québec
L'espèce de dépression auto-destructrice dans laquelle nous sombrons depuis 1995, devant des adversaires comblés d'aise face à notre incroyable aptitude à nous battre nous-mêmes, doit arriver à sa fin. Vivement un leadership et un mouvement indépendantiste renouvelés!
Oui, ok, j'ai beaucoup écrit, depuis la défaite. Un gazouilleur attentif a eu ce commentaire: «Il paraît qu'écrire est une thérapie, jflisee. Tu es bien parti, continue.» Je suis certain qu'il voit juste.
La perspective de quatre années de gouvernement libéral n'est pas réjouissante du tout. Cela dit, il faut voir la conjoncture actuelle comme une opportunité sans pareil de restructurer le mouvement indépendantiste en profondeur et de le faire renaître.