Veronique Hivon

En entrevue vendredi, la porte-parole péquiste en éducation, Véronique Hivon, rappelle qu’elle s’est époumonée pendant des mois à demander des demi-classes.
«La soupe est très chaude. Il est vraiment minuit moins cinq pour Jean-François Roberge.»
Véronique Hivon a critiqué le travail du gouvernement en ce qui a trait à la prévention de la COVID-19 dans les écoles.
Iriez-vous donner un coup de main pour désinfecter la classe de votre enfant?
Des voix s’élèvent depuis quelques jours pour réclamer des directives claires et précises.
«Comment Sonia LeBel peut-elle défendre ce projet de loi qui bafoue son travail pendant des années au sein de la commission», a affirmé Mme Hivon.
L’idée de faire l’école à temps partiel plaît également à la députée de Québec solidaire Christine Labrie.
Actuellement les candidats officiels ou pressentis sont tous des hommes.
La Fédération des parents adoptants du Québec (FPAQ) et cinq autres organismes dénoncent le maintien d’une discrimination à l’endroit des enfants adoptifs.
«Il centralise à outrance», a commenté la députée Véronique Hivon, lundi, en marge de la consultation menée cette semaine sur le projet de loi 40, ce qui est «extrêmement inquiétant».