HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

vandalisme

(Radio-Canada) La ministre de l'Éducation du QuĂ©bec, Line Beauchamp, demande aux porte-parole des principales associations
Je vous mets au défi, les carrés rouges, de me sortir un argument pour la hausse afin de prouver votre bonne foi dans ce débat. Seulement un, pour démontrer que vous savez mettre de l'eau dans votre vin [rouge] et que tout n'est pas tout rouge ou tout vert.
Les déprédations malhabiles des étudiants ne sont rien à cÎté du pillage étatisé que le Québec est en train de subir. Creuser le sous-sol dans la cour des gens, ça c'est du vandalisme. Fracturer la roche et contaminer la nappe phréatique, c'est aussi du vandalisme. Vider le territoire québécois de ses ressources et les donner à des compagnies étrangÚres qui vont en tirer des profits faramineux, c'est encore du vandalisme de haut vol. Détourner l'argent des contribuables pour bétonner le Grand Nord au profit des compagnies miniÚres, c'est du vandalisme. Vendre pour une poignée de pain l'exploitation des étendues encore vierges sans aucune garantie environnementale, c'est du pur vandalisme.
Cette annĂ©e encore, le 15 mars ne fut pas un de ces moments de grĂące pour la conscience, cet organe que l'on dit unique Ă  notre espĂšce et qui fait notre renommĂ©e parmi les nĂŽtres. J'ai lu sur les rĂ©seaux sociaux un pseudo manifeste du « carrĂ© noir », un nouveau symbole en tissu mou Ă  accoler Ă  sa veste chez certains cyberactivistes. Je me suis sentie curieuse, j'ai donc scannĂ© en diagonale ce qui me semblait ĂȘtre une justification d'essentialisme anarchiste dans les mouvements sociaux actuels.