HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

suicide

Sommes-nous prĂ©sentement en train d’oublier que tout ĂȘtre humain a des Ă©motions; doit-on les refouler et se rĂ©pĂ©ter que tout va bien alors qu’au fond, on souffre en silence?
Le 14 octobre 2015, Alexandre de Lamberterie s'est enlevé la vie. Son épouse, Florence, témoigne de l'empreinte qu'il a laissée sur leur famille.
Selon l'OMS, une dizaine de personnes est profondément touchée par chaque suicide. Cela signifie que 40 000 Canadiens et 10 000 Québécois sont affectés par le suicide chaque année.
«Intolérable» était le qualificatif approprié pour tout ce que je ressentais. J'étais convaincue que je mourais de l'intérieur, que mon ùme s'éteignait.
Rappelons les faits: pas moins de trois Québécois s'enlÚvent la vie chaque jour et une personne sur cinq souffrira d'une maladie mentale au cours de sa vie.
Le malaise ne fut pas nécessairement en lien avec la question du suicide, mais bien contre la vulgarité et la façon dont le sujet a été amené.
La couverture mĂ©diatique de la maladie mentale s'est amĂ©liorĂ©e grĂące Ă  des articles axĂ©s sur le rĂ©tablissement. Il est temps de faire de mĂȘme avec le suicide.
Il a un message à partager en cette 16e Journée mondiale de la prévention du suicide.
Ce que l’AQPS rĂ©clame de façon prioritaire, c’est une stratĂ©gie de prĂ©vention du suicide, car elle n'existe pas actuellement au QuĂ©bec.