HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

stephanie-vallee

La confusion entre les termes «conflits» et «violence conjugale», deux problématiques distinctes, est problématique et dangereuse.
Stéphanie Vallée a dévoilé les lignes directrices pour les demandes d'accommodement religieux.
«Ne brisons pas les rĂȘves d’une jeune fille de 17 ans» - StĂ©phanie VallĂ©e
Sa déclaration a toutefois été qualifiée de «malhabile ou mal préparée».
La ministre de la Justice va demander une enquĂȘte Ă  ce sujet.
Je ne peux que souhaiter que l'application de cette loi se fasse dans le climat le plus paisible possible, sans dérapages ou fixation sur l'islam spécifiquement.
Question de s’y retrouver dans toute cette confusion.
Nous devons dĂ©noncer toute forme d’instrumentalisation du fĂ©minisme Ă  des fins racistes et agir en consĂ©quence.
Le droit de religion n'est pas un privilĂšge, c'est un droit fondamental et doit demeurer ainsi, sinon, on nivelle vers le bas.
L'Ă©tude du projet de loi 62 a pris une tournure humoristique, jeudi, lorsque le dĂ©putĂ© pĂ©quiste Marc Bourcier s'est mis Ă  parler de l'Église du «spaghetti volant». La ministre VallĂ©e a dĂ©posĂ© un amendement qui soumettrait tous les Ă©lus au concept de neutralitĂ© religieuse, ce qui signifie qu'ils ne pourraient pas refuser une rencontre avec ceux-ci pour des motifs religieux.