somalie

Il s’agit de la pire attaque à Mogadiscio en plus de deux ans, et des témoins ont affirmé que la force de l’explosion leur rappelait l’attentat dévastateur de 2017 qui avait tué des centaines de personnes.
Parmi les victimes figurent plusieurs étrangers et une journaliste canado-somalienne, dont la mort a provoqué une vive émotion.
Sa condamnation pour terrorisme avait été jugée comme «injuste» par Amnistie internationale.
Des coups de feu ont aussi été entendus.
Des images tournées au drone montrent l'ampleur des destructions causées par l'explosion du camion piégé qui a fait près de 300 victimes, dans l'attentat le plus meurtrier qu'a connu samedi Mogadiscio.
Un deuil de trois jours a été décrété.
«Il y a eu une forte déflagration causée par un véhicule chargé d'explosifs.»
Alors que s'amorçait à Ottawa le procès de l'un de ses ravisseurs allégués.
Le drame est survenu en mer d'Arabie.
Avec la famine, les conflits et les enfants déplacés, le monde fait face à la pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale.