HuffPost Canada a fermé ses portes en 2021 et ce site est maintenu en tant qu'archive en ligne. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.

soiree-electorale-2014

La baisse de plus de 300 000 votes exprimés en faveur du Parti québécois est un signal qui ne trompe pas et qui ne sera pas si simple à interpréter. Le Parti québécois devrait en faire une analyse sans complaisance avant de se lancer dans une course à la direction. Il devra aussi se réinventer sur la question nationale, la social-démocratie et le développement durable. S'il ne fait que le dire, il restera dans l'impasse.
L'élection du 7 avril a ouvert les portes de l'Assemblée nationale à plusieurs nouveaux élus. En Montérégie, la Coalition
Neuf nouveaux députés ont fait leur apparition à Laval et dans la partie nord de la couronne de Montréal le lundi 7 avril
Pour SĂ©bastien Ricard, membre de Loco Locass, l’élection du Parti libĂ©ral Ă  la tĂȘte du gouvernement quĂ©bĂ©cois signifie qu’on
Je regarde les soirĂ©es Ă©lectorales Ă  la tĂ©lĂ© depuis belle lurette, mais cette derniĂšre a revĂȘtu un caractĂšre surrĂ©el - mĂȘme si les chiffres qui dĂ©ferlaient dans le bas de l'Ă©cran peignaient un portrait clair de la dĂ©cision de l'Ă©lectorat. Et, depuis l'Ă©lection, tout le monde dans mon entourage se demande bien comment les libĂ©raux ont rĂ©ussi Ă  dĂ©crocher cette majoritĂ©, car aucun n'a votĂ© pour le PLQ. StupĂ©faction...
Quelles leçons tirer du coup de tonnerre électoral de lundi? Avant d'échafauder des hypothÚses politiques, il faut regarder les chiffres. Ils parlent trÚs fort.
Les Québécois et les Québécoises viennent d'élire un gouvernement libéral majoritaire. Le peuple a parlé, il s'est exprimé à travers la voie démocratique. La « volonté populaire » en aurait décidé ainsi. Mais la question reste entiÚre : le peuple a-t-il fait le bon choix lundi?
Manon Massé permet à Québec solidaire de bénéficier d'une voix de plus à Québec. Le Directeur général des élections en a
Le discours des chefs, épuisés par la campagne, galvanisés par leurs partisans et bouleversés par le résultat final, constitue un moment particuliÚrement risqué sur le plan de l'image. L'adéquation du non-verbal et du message officiel des chefs était particuliÚrement intéressante.
Des années-lumiÚres séparent les campagnes politiques d'hier avec celles d'aujourd'hui. Et pourtant ce n'est pas ma premiÚre campagne électorale. Mais c'était ma premiÚre comme candidate. La rÚgle, naguÚre c'était respect d'une certaine déontologie.